Accueil » Tour de France » Archives Tour de France

Archives Tour de France

SUR LA PAGE :

Tour de France 2019 – 2018 – 2017 – 2016
Projet les Petits reporters du Tour de France 2011 à Carmaux

Palmarès
https://vloweb.wordpress.com/la-legende/palmares-courses-pro/


Tour de France 2019

Du 6 Au 28 juillet 2019 106ème édition

Tour de France à Albi : «1 € d’argent public a généré 3 € de retombées directes »

Revue de presse Publié le 10/01/2020. La Dépêche du Midi. Arnaud Paul

Les trois jours passés par le Tour de France à Albi (du 15 au 17 juillet) ont généré d’importantes retombées directes pour l’économie locale selon le bilan présenté par Michel Franques.
Le Tour de France est-il une si bonne affaire que cela pour les villes qui l’accueillent ? Michel Franques, premier adjoint, en charge des sports, en est plus que jamais persuadé à l’heure de présenter le bilan du passage du Tour du 15 au 17 juillet dernier.
Rappelons qu’il est tout à fait exceptionnel pour une ville d’avoir la Grand boucle pendant trois jours.
« Il fallait être sur la route du Tour en 2019 car cela a été le Tour de tous les records » affirme le premier adjoint en rappelant qu’il y a eu 35,4 millions de téléspectateurs qui ont suivi les étapes.
L’étape d’Albi, avec la bordure qui coûte 1’40 à Thibaut Pinot, se classe dans le peloton de tête des audiences avec 4,46 millions de téléspectateurs.

« Engagement transparence »

« Nous nous étions engagés à présenter les comptes en toute transparence.1 € d’argent public a généré 3,08 € de retombées directes dans l’économie locale » explique Michel Franques en présentant les chiffres. L’accueil du Tour durant trois jours a coûté 501 899 € à la ville d’Albi : 300 000 euros versés à ASO (120 000 € pour l’arrivée, 50 000 € pour la journée de repos et 80 000 € pour le départ HT) et 201 899 € pour la logistique et les animations gratuites.
« L’impact global de la consommation des spectateurs durant les trois jours est de 1,548 million d’euros » indique Michel Franques en citant l’étude menée par Cynthia Strivay, étudiante en Master 1 TSMà Toulouse. « Cette approche et la méthode employée sont validées par le centre de droit et d’économie du sport de Limoges » tient à préciser Michel Franques.
Dans le détail, durant ces trois jours, Albi a vu passer 35 000 spectateurs.
Des personnes venues parfois de loin (17,2 % du Royaume-Uni, 13,98 % de Belgiqu et d’Espagne, 10,75 % d’Allemagne, 7,53 % des USA ou 6,45 % d’Australie…) qui ont profité des infrastructures locales. L’hébergement albigeois (hôtels, chambres d’hôtes, gîtes…) a enregistré des recettes à hauteur de 584 000 €. Pour l’essentiel, ce sont les hôtels qui ont fait le plein : 35 % des 16 954 nuitées marchandes vendues.
À noter que 64 % des dépenses d’hébergement proviennent de visiteurs français. D’ailleurs, ces visiteurs ont « consommé » 3,64 nuitées en moyenne.
La restauration n’est pas en reste avec des retombées estimées à 424 000 euros pour les non-Albigeois. Une manne qui a profité avant tout à la restauration traditionnelle (326 254 €) par rapport à la restauration rapide (98 113 €). En tout, les spectateurs étrangers ont dépensé en moyenne 223,14 €, les Français 203,13 €.

Impact social, médiatique, touristique

Le passage du Tour de France a également eu un impact social, touristique et médiatique. De nombreux bénévoles ont été associés directement au Tour ou aux animations organisées autour du Tour, se réjouit Michel Franques.
Dans les médias (presse écrite, télévision, internet…) Albi a fait sa belle ou a, en tout cas, été présentée à son avantage. « À la télévision, entre les étapes, le Vélo Club etc.…, on a vu Albi pendant 64 minutes » précise Michel Franques.
De quoi donner envie aux spectateurs de revenir ? Michel Franques l’espère bien : « ASO estime qu’après le passage du Tour, la fréquentation touristique augmente de 10 %. » Un effet à moyen et peut-être à long terme comme autant de promesses pour les prochains mois. « Le Tour de France reviendra, assure Michel Franques, persuadé de l’attrait présenté par sa ville, sa cité épiscopale et sa cathédrale. Dans quelques années. »

En chiffres
Pas un pli > Pressing. Les retombées sont parfois là où l’on ne s’y attend pas. Ainsi, durant la journée de repos, certains pressings de la ville ont vu leur chiffre d’affaires être multiplié par six. Un commerce de la place Lapérouse s’est, par exemple, occupé des chemises de Christian Prudhomme, directeur d’ASO. De même, certains coiffeurs ont bien travaillé ce jour-là.
Retombées > Autres. Les autres dépenses recensées par l’étude d’impact font état de 369 000 € (visites, bars, souvenirs, loisirs, carburant, commerces alimentaires).
La caravane passe > Dépenses. Les 4 500 suiveurs du Tour de France qui sont passés tout ou partie par Albi ont laissé 171 100 € dans les caisses locales : 161 300 € pour 1 153 nuitées à Albi et 9 800 € de carburant.
Citations > Albi. L’étude chiffre à 857 le nombre de citations de la ville d’Albi dans l’ensemble de la presse écrite relatant l’événement. Lilian Calmejane est également un bon ambassadeur : il a été cité à 169 reprises. Arnaud Paul


Egan Bernal, le prodige annoncé

Article « Le Républicain Lorrain ».  Maxime RODHAIN

Plus jeune vainqueur du Tour de France depuis plus d’un siècle, Egan Bernal (22 ans) est le nouveau héros de la Colombie qui n’avait jamais vu l’un des siens parader avec le maillot jaune à Paris.

Egan Bernal a retrouvé, ce dimanche en soirée à Paris, les supporters qui chantaient à sa gloire la veille au sommet de Val Thorens. Des chants plus joyeux les uns que les autres pour honorer le héros de tout un peuple. Le coureur d’Ineos restera à jamais le premier Colombien à inscrire son nom au palmarès du Tour de France, trente-cinq ans après la victoire d’étape de Luis Herrera à l’Alpe d’Huez qui a fait entrer le pays d’Amérique du Sud dans la légende de la Grande Boucle. 
Egan Bernal a pris le relais de son illustre aîné de façon magistrale. « Il a été le meilleur grimpeur de ce Tour », constate Dave Brailsford, le manager de la formation britannique. Sa propension à se montrer à l’aise dès que la pente s’élève est naturelle pour l’enfant de Zipaquira, dans la grande banlieue de Bogota : il a grandi à plus de 2600 mètres d’altitude. Mais après ses premiers tours de roues sur route, c’est d’abord en VTT qu’il a exprimé ses qualités de vélocité et de résistance, avec deux médailles à la clé aux championnats du monde juniors (argent 2014 et bronze en 2015).
À cette époque, le talent colombien tape dans l’œil de l’Italien Gianni Savio, qui lui fait signer son premier contrat professionnel chez Androni Giocattoli. Egan Bernal impressionne déjà. Un an plus tard, il termine au pied du podium du Tour de l’Avenir qu’il remporte la saison suivante avec la sélection colombienne. Dave Brailsford n’hésite pas alors à sortir le chéquier pour l’attirer au sein du Team Sky, la machine à gagner le Tour de France.

« Il fait preuve d’une grande maturité »

Ses progrès sont réguliers. Ses premiers pas dans le World Tour en 2018 sont déroutants pour les suiveurs, bluffés par ce garçon puissant à la frêle silhouette (1,74 m pour 60 kg). Il poursuit son apprentissage au contact de Chris Froome, le quadruple vainqueur du Tour, et de Geraint Thomas, qu’il aide à être sacré pour la première fois à Paris l’été dernier, à l’issue d’une course où il était le plus jeune au départ de Vendée. Avec Egan Bernal, qui a dominé Paris-Nice et le Tour de Suisse ces derniers mois, la succession est assurée, même si aucun de ses deux coéquipiers n’a renoncé à remonter sur la plus haute marche du podium sur les Champs-Elysées.
Son règne est pourtant appelé à durer : à 22 ans, 6 mois et 13 jours, le Colombien devient le plus jeune vainqueur de la Grande Boucle depuis 1909. « À son âge, il fait déjà preuve d’une grande maturité », observe Dave Brailsford. « C’est un garçon gentil, très respectueux des autres et de leur bien-être », apprécie encore le manager britannique, heureux de pouvoir compter sur un coureur complet incarnant aussi bien le présent que l’avenir.
Pour l’instant, ce fils d’un modeste agent de sécurité, avec qui il ne ratait jamais une miette du Tour devant la télévision, ne se projette pas plus loin que l’instant présent. Il essaye juste de réaliser l’exploit qu’il vient d’accomplir. Un bonheur qu’il partage avec Xiomy, sa fiancée, toujours à proximité du podium ce week-end : « On savait qu’il gagnerait un jour le Tour, mais pas dès cette année. » Est-ce si surprenant de la part d’un tel phénomène de précocité ? Maxime RODHAIN


Classement Général Final (155 Classés)

1. Egan Bernal (Ineos) en 82h57’00”
2. Geraint Thomas (Ineos) à 1’11”
3. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) à 1’31”
4. Emanuel Buchmann (Bora-hansgrohe) à 1’56”
5. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) à 3’45”
6. Mikel Landa (Movistar) à 4’23”
7. Rigoberto Uran (EF Education First) à 5’15”
8. Nairo Quintana (Movistar) à 5’30”
9. Alejandro Valverde (Movistar) à 6’12”
10. Warren Barguil (Arkéa-Samsic) à 7’32”

12 GUILLAUME MARTIN WANTY – GOBERT CYCLING TEAM + 00H 22′ 08 »
13 DAVID GAUDU GROUPAMA – FDJ + 00H 23′ 58 »
15 ROMAIN BARDET AG2R LA MONDIALE + 00H 30′ 23 »
30 JULIEN BERNARD TREK – SEGAFREDO + 01H 20′ 07 »
33 RUDY MOLARD GROUPAMA – FDJ + 01H 21′ 17 »
34 MIKAEL CHEREL AG2R LA MONDIALE + 01H 22′ 32 »
41 ALEXIS VUILLERMOZ AG2R LA MONDIALE + 01H 40′ 07 »
56 TONY GALLOPIN AG2R LA MONDIALE + 02H 03′ 00 »
57 PIERRE LUC PERICHON COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS + 02H 05′ 35 »
74 MAXIME BOUET TEAM ARKEA – SAMSIC + 02H 28′ 04 »
78 ELIE GESBERT TEAM ARKEA – SAMSIC + 02H 33′ 02 »
80 ROMAIN SICARD TOTAL DIRECT ENERGIE + 02H 38′ 26 »
87 ANTHONY PEREZ COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS + 02H 51′ 36 »
90 ANTHONY DELAPLACE TEAM ARKEA – SAMSIC + 02H 55′ 03 »
92 AMAEL MOINARD TEAM ARKEA – SAMSIC + 02H 59′ 17 »
95 PAUL OURSELIN TOTAL DIRECT ENERGIE + 03H 01′ 47 »
100 STÉPHANE ROSSETTO COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS + 03H 05′ 15 »
102 ANTHONY ROUX GROUPAMA – FDJ + 03H 08′ 49 »
103 KEVIN LEDANOIS TEAM ARKEA – SAMSIC + 03H 12′ 17 »
106 LILIAN CALMEJANE TOTAL DIRECT ENERGIE + 03H 13′ 36 »
108 JULIEN SIMON COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS + 03H 17′ 08 »
113 BENOIT COSNEFROY AG2R LA MONDIALE + 03H 25′ 57 »
115 ALEXIS GOUGEARD AG2R LA MONDIALE + 03H 27′ 10 »
121 FABIEN GRELLIER TOTAL DIRECT ENERGIE + 03H 35′ 12 »
123 FLORIAN VACHON TEAM ARKEA – SAMSIC + 03H 43′ 22 »
126 MATTHIEU LADAGNOUS GROUPAMA – FDJ + 03H 45′ 11 »
131 ANTHONY TURGIS TOTAL DIRECT ENERGIE + 03H 53′ 11 »
143 WILLIAM BONNET GROUPAMA – FDJ + 04H 05′ 32 »
154 YOANN OFFREDO WANTY – GOBERT CYCLING TEAM + 04H 31′ 43 »
155 SEBASTIAN LANGEVELD EF EDUCATION FIRST + 04H 34′ 23 »

Vainqueurs des étapes

Mike Teunissen (Jumbo-Visma)
Jumbo-Visma (CLME)
Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) (x2 (1 CLMI))
Elia Viviani (Deceuninck Quick Step)
Peter Sagan (Bora-hansgrohe)
Dylan Teuns (Bahrain-Merida)
Dylan Groenewegen (Jumbo Visma)
Thomas De Gendt (Lotto Soudal)
Daryl Impey (Mitchelton-Scott)
Wout van Aert (Jumbo Visma)
Caleb Ewan (Lotto Soudal) (x3)
Simon Yates (Mitchelton-Scott) (x2)
Thibaut Pinot (Groupama-FDJ)
Matteo Trentin (Mitchelton-Scott)
Nairo Quintana (Movistar)
Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida)

Classement général par Points

1 PETER SAGAN BORA – HANSGROHE 316 PTS
2 CALEB EWAN LOTTO SOUDAL 248 PTS
3 ELIA VIVIANI DECEUNINCK – QUICK – STEP 224 PTS
4 SONNY COLBRELLI BAHRAIN – MERIDA 209 PTS
5 MICHAEL MATTHEWS TEAM SUNWEB 201 PTS
6 MATTEO TRENTIN MITCHELTON – SCOTT 192 PTS
7 JASPER STUYVEN TREK – SEGAFREDO 167 PTS
8 GREG VAN AVERMAET CCC TEAM 149 PTS
9 DYLAN GROENEWEGEN TEAM JUMBO – VISMA 146 PTS
10 JULIAN ALAPHILIPPE DECEUNINCK – QUICK – STEP 119 PTS

Classement général Grimpeur

1 ROMAIN BARDET AG2R LA MONDIALE 86 PTS
2 EGAN BERNAL TEAM INEOS 78 PTS
3 TIM WELLENS LOTTO SOUDAL 75 PTS
4 DAMIANO CARUSO BAHRAIN – MERIDA 67 PTS
5 VINCENZO NIBALI BAHRAIN – MERIDA 59 PTS
6 SIMON YATES MITCHELTON – SCOTT 59 PTS
7 NAIRO QUINTANA MOVISTAR TEAM 58 PTS
8 ALEXEY LUTSENKO ASTANA PRO TEAM 45 PTS
9 STEVEN KRUIJSWIJK TEAM JUMBO – VISMA 44 PTS
10 MIKEL LANDA MEANA MOVISTAR TEAM 42 PTS

Classement général Meilleur Jeune

1 EGAN BERNAL TEAM INEOS 82H 57′ 00 »
2 DAVID GAUDU GROUPAMA – FDJ + 00H 23′ 58 »
3 ENRIC MAS DECEUNINCK – QUICK – STEP + 00H 58′ 20 »
4 LAURENS DE PLUS TEAM JUMBO – VISMA + 01H 02′ 44 »
5 GREGOR MÜHLBERGER BORA – HANSGROHE + 01H 04′ 40 »
6 GIULIO CICCONE TREK – SEGAFREDO + 01H 20′ 49 »
7 LENNARD KÄMNA TEAM SUNWEB + 01H 39′ 36 »
8 TIESJ BENOOT LOTTO SOUDAL + 02H 07′ 28 »
9 NILS POLITT TEAM KATUSHA ALPECIN + 02H 14′ 28 »
10 ELIE GESBERT TEAM ARKEA – SAMSIC + 02H 33′ 02 »

Classement général par Equipes

1 MOVISTAR TEAM 248H 58′ 15 »
2 TREK – SEGAFREDO + 00H 47′ 54 »
3 TEAM INEOS + 00H 57′ 52 »
4 EF EDUCATION FIRST + 01H 25′ 57 »
5 BORA – HANSGROHE + 01H 29′ 30 »
6 GROUPAMA – FDJ + 01H 42′ 29 »
7 TEAM JUMBO – VISMA + 01H 52′ 55 »
8 AG2R LA MONDIALE + 02H 08′ 17 »
9 UAE TEAM EMIRATES + 02H 10′ 32 »
10 ASTANA PRO TEAM + 02H 27′ 37 »

Classement Combatif

1 JULIAN ALAPHILIPPE DECEUNINCK – QUICK – STEP

www.tutogol                      (Photo : tutogoradio.net)


Tour de France 2019 (15, 16, 17 Juillet) Carmaux – Albi

Tour de France : le premier bilan de ces trois jours

Revue de presse Publié le 

Durant trois jours, Albi et le Tarn ont accueilli le Tour de France. Une grande fête ensoleillée qui a attiré la foule. Mais pour les retombées économiques, il va falloir attendre un peu.

Trois jours. Jamais Albi n’avait accueilli durant une telle durée la plus grande épreuve cycliste au Monde. L’impact médiatique est évident. Une carte postale télévisuelle a présenté sous son plus beau jour les campagnes tarnaises, la beauté des bastides (Puycelsi, Cordes-sur-Ciel, Castelnau-de-Montmiral), les vignobles, Gaillac, Lavaur. Mais la grande star de ces étapes a été incontestablement la cathédrale albigeoise Sainte-Cécile filmée sous toutes les coutures. Images sublimes qui, ne doutons pas, ont interpellé les spectateurs. Mais ces trois jours ont-ils eu un impact immédiat sur l’économie tarnaise ? Commençons par Albi, épicentre de la compétition qui a fait un chèque de 300 000 euros pour valider la venue du Tour. Du monde, il y en a eu sur les bords des routes, sur la ligne d’arrivée le lundi, au Fan park, devant le podium de départ le mercredi. C’est incontestable.
Parlons monnaie trébuchante. Pour les hôtels, ce fut le jackpot. Entre les équipes de cyclistes, les médias et les membres de l’organisation, on a affiché complet partout dans la cité. «C’est vrai que durant ces trois jours, la fréquentation a été exceptionnelle. Tant mieux, car les temps sont de plus en plus compliqués pour les hôteliers face à la concurence déloyale des meublés et chambres que l’on trouve sur internet» reconnait le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie du Tarn, Jean-Christophe Carcenac. Plus compliqué pour les restos, hormis les sandwicheries, qui ont pâti des problèmes de circulation particulièrement sur la place du Vigan et ses alentours. N’oublions pas aussi que les supporters de vélo ont une préférence particulière pour les glacières et le repas sur le bord de la route. Quant aux commerces, ce fut trois jours ternes. Les interdictions de circulation, le fait que les spectateurs étaient là pour le Tour et uniquement pour le Tour avec un budget serré n’ont pas attiré la foule des grands jours dans les échoppes albigeoises. Certains même avaient fermé boutique durant ces jours de fête sportive. «C’est vrai que l’on n’a pas vu beaucoup de monde pousser nos portes durant ces trois jours», avoue-t-on à l’Office de tourisme d’Albi.

Des retombées sur le long terme

«Mais on sait qu’avec les superbes images de notre ville durant le passage du Tour de France il va y avoir de très belles retombées dans les semaines qui arrivent. On a déjà reçu des coups de téléphone de personnes intéressées par un séjour à Albi après avoir vu ces reportages.»
Même son de cloche à l’Office de tourisme Bastides et Vignoble de Gaillac. «C’est vrai que nous n’avons pas eu d’affluence particulière. On sait que notre territoire a accueilli de nombreux camping-caristes venus voir le Tour. Mais nous savons pertinemment que l’effet Tour de France et les images magnifiques des bastides et de Gaillac vont avoir un impact important pour la venue des touristes dans les semaines à venir», appuie la directrice de l’office, Sabine Brosse.
Du côté de Cordes-sur-Ciel, l’office avoue que la commune a «accueilli de nombreux touristes venus voir l’étape de mercredi. Et, signe qui ne trompe pas, on a accueilli la foule des grands jours juste après l’étape pour se renseigner sur nos animations.»
Tous le reconnaissent. L’effet Tour de France n’est pas (hors hôtellerie) immédiat. L’impact médiatique d’une telle épreuve retransmise dans près de 190 pays dans le monde et regardé par 3 millions de téléspectateurs en France ne peut qu’avoir des retombées positives sur le tourisme même si ce n’est que demain ou après-demain.

28 400 personnes au Fan park

C’est la deuxième année que le Tour de France organise ce Fan park. Entre le lundi après-midi, le mardi toute la journée et le mercredi jusqu’à 15 heures, il a accueilli 28 400 personnes. À titre de comparaison, Carcassonne, qui était aussi ville d’arrivée, de repos et de départ, avait accueilli sur ce même Fan park 25 000 personnes. Vincent Vidal


Concours de Dessin Tour de France 2019 Office d’Animation de Carmaux (Du 24 Mai Au 25 Juin 2019)

Les enfants dessinent le Tour de France

Revue de presse Publié le 

A quelques jours du top départ de la 106e édition du Tour de France à Bruxelles, 34 enfants âgés de 6 à 10 ans ont participé au concours de dessins organisé par l’Office d’animation de Carmaux sur le thème «Dessine ton tour de France».
Mardi 25 juin, les jeunes artistes, parents et amis se sont retrouvés au centre culturel pour la remise des prix, en présence des élus de Carmaux, sous l’œil attentif d’André Lhermet, l’artiste peintre carmausin, lui-même ancien coureur cycliste et toujours passionné par la petite reine qui prêtait pour l’occasion une superbe toile sur le thème du Tour de France.
Jacqueline King, présidente de l’Office d’animation, remerciait les partenaires : «Les directions et équipes des centres de loisirs de Carmaux, le FabLab, qui a imprimé en 3D les petits trophées en forme de vélo jaune, le centre culturel, Robert de la Rosa, qui présentait des images des Tours précédents, les professeurs des écoles et les parents d’élèves, les 5 jeunes du conseil municipal enfants qui ont participé au jury ainsi que 3 élus du conseil municipal, et les structures qui ont donné des lots, Clap Ciné, le musée-mine de Cagnac, la mairie de Carmaux et bien sûr l’Office d’animation». Venait ensuite la remise des prix.
Le jury notait principalement l’originalité, la qualité, le respect des consignes et la manière d’occuper la page.

6 ans : Léa Auziech pour «le vélo magique».
7 ans : Charlotte Rossignol.
8 ans : Maellys Rigaud pour «le vélo écolo».
9 ans : Charlotte Galibert.
10 ans : Hermance Granier Ferreira.
Prix coup de cœur de l’office d’animation : Mélody Bayle.

Parmi les responsables du projet ayant assisté aux délibérations, Magalie Brémaud et Jacqueline King, de l’office d’animation.
Le jury était constitué de Monica Hugues et David King (Office d’animation), Pascal Rivière (Carmaux Loisirs Enfance), Jessica Peter (FabLab), les élus de Carmaux Françoise Couchat Marty, François Bouyssié, Danièle Schmitt et les enfants du conseil municipal jeunes, Yoen Sokpoli, Anaïs Andrieu, Lya Maloubier, Pauline Azam, Agathe Fuentes.
Félicitations aux jeunes artistes.
Les dessins seront exposés tout l’été à l’Office d’animation, à voir au 21 avenue Jean-Jaurès.
J.L.G


La ville va accueillir trois jours le Tour de France

Revue de presse Publié le 

La ville d’Albi, fait rare, va accueillir durant trois jours le Tour de France. Le 15 juillet, elle sera ville d’arrivée de l’étape qui partira de Saint-Flour. Le lendemain, ce sera jour de repos avant de repartir le 17 juillet en direction de Toulouse.

Ce sera le 13ème rendez-vous pour Albi avec le Tour de France depuis 1953 : 1953, 1955, 1959, 1968, 1971, 1975, 1991, 1994, 1999, 2005, 2007, et 2013 pour la 100ème édition du Tour de France.
Albi a déjà accueilli 8 fois une arrivée de la Grande boucle, 7 fois un départ et 2 étapes contre la montre. Pour la préfecture du Tarn, ce nouveau rendez-vous avec le Tour de France sera un des moments fort de l’été.
Surtout que la ville a le privilège d’accueillir en cette année 2019, trois jours l’une des épreuves sportive la plus regardée au Monde après les Jeux olympiques et la Coupe du Monde de football.
Un sacré coup pour la communication et le développement de l’image de la ville à travers le Monde.

15 juillet : Arrivée Saint-Flour/Albi

Arrivée de la caravane publicitaire place du Vigan à partir de 15h59.
Arrivée de la 10ème étape Saint-Flour/Albi place du Vigan à partir de 17h28.
Ouverture du Fan park et des ateliers du Tour place Lapérouse, boulevard Sibille, parvis du Grand Théâtre. 14h/20h : animations gratuites, ouvertes à tout public : écran géant, show, podium animation, stands des partenaires, ateliers autour du vélo.

16 juillet

Fan Park et Ateliers du Tour place Lapérouse, boulevard Sibille, parvis du Grand Théâtre 10 heures/19 heures.
Les animations du Tour de France : Écran géant avec les étapes en live, podium animation, show trial/vélodrome, manèges à vélos, Musée du Tour.
Les partenaires du Tour de France : stands, animations, jeux-concours, distribution de goodies, dégustations, véhicules caravane…
L’espace pédagogique : les ateliers du Tour, parcours initiation, ateliers entretien/réparation, atelier de gravage des vélos, stand sécurité routière…
La zone tourisme/terroir : espace de promotion du territoire,
En plus de ces 4 zones, 2 autres espaces dédiés aux enfants et à l’accueil de vélos électriques.
Randonnée vélo (vélo route, VTT, vélo électrique) organisée par l’UNAFAM (Union Nationale de Familles et Amis de Personnes Malades et /Handicapées Psychiques) et Albi Vélo Sport, randonnée ouverte à tous (enfants, adultes, personnes en situation de handicap…) de 35 km départ à 9 heures du Bon Sauveur, arrivée sur le circuit d’Albi.
Ateliers gratuits autour du vélo organisés par la Ville d’Albi et les associations cyclistes sur le circuit d’Albi de 10h à 13h, vitesse sur la ligne droite devant les stands, contre la montre sur la piste de kart pour les 6/12 ans, Trial sur la butte du virage du Parc expo, Parcours habileté, vélos atypiques.

Challenge d’endurance de la Ville d’Albi ouvert à tous pour relever l’exploit de parcourir 3 460 km, la distance officielle du TDF 2019, sur le circuit d’Albi et le plus rapidement possible, soit 970 tours !

Nocturne gourmande place Sainte-Cécile organisée par la Ville d’Albi de 18h à 23h. 1000 places assises pour déguster les produits locaux proposés par une vingtaine de producteurs.
18h45 : Bal Occitan avec Los Endacom.
20h30 : « Service à tous les étages » performance circassienne.
21h45 : Concert du groupe Doolin, groupe toulousain, nommé aux Victoires de la Musique 2017,

Le 17 juillet : Albi-Toulouse du 17 juillet

Fan Park et Ateliers du Tour
place Lapérouse, boulevard Sibille, parvis du Grand Théâtre 9 h/15 h.
Animations gratuites, ouvert à tout public : écran géant, show, podium animation, stands des partenaires, ateliers autour du vélo. Les Continentals Cadets/Juniors.
8 jeunes licenciés d’Albi Vélo Sport effectueront les 30 premiers km de l’étape Albi/ Toulouse en ouverture de la caravane publicitaire et les 30 derniers km pour franchir la ligne d’arrivée de Toulouse. Départ de la caravane publicitaire à 11h50
Départ de la 11ème étape Albi/Toulouse à 13h50 rue Hippolyte Savary. 

f004ccartetdf19_carte10graph65863108_2267821286865990_4161253522282643456_oetape10-trace1hor 254220506_2082978875155924_1443187098256408576_n (1)



Tour de France 2018

Du 7 Au 29 Juillet 2018. 105ème édition

Revue de presse Publié le 29/07/2018 La Dépêche du Midi

Première victoire pour Geraint Thomas, le nouveau prince de Galles

Le cycliste gallois Geraint Thomas a remporté son premier Tour de France, ce dimanche en début de soirée, sur les Champs-Elysées. Il devance au classement général le Néerlandais Tom Dumoulin de 1’51 et le vainqueur des trois dernières éditions l’Anglais Chris Froome de 2’24. Le premier Français Romain Bardet (AG2R la Mondiale) termine 6e à 6’57 ».
La dernière étape, longue de 116 km entre Houilles et les Champs-Elysées, a été remportée comme d’habitude au sprint par le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Emirates), quatre ans après sa dernière victoire dans le Tour. Il s’est imposé devant John Degenkolb (Trek Segafredo) et Arnaud Démare (Groupama FDJ). « J’ai rêvé de cette victoire tous les ans, je l’ai approchée mais je n’y arrivais pas. Aujourd’hui, c’était moi », a réagi Kristoff âgé de 31 ans.
Geraint Thomas et Chris Froome, coéquipiers dans la team Sky, ont franchi la ligne sur les Champs-Elysées main dans la main.

Le palmarès de Geraint Thomas

Dans ce Tour 2018, Geraint Thomas, âgé de 32 ans, a remporté deux étapes dans les Alpes à la Rosière et dans les Alpes. Le cycliste gallois avait remporté une première étape sur le Tour 2017 dans le contre-la-montre à Düsseldorf en Allemagne. Détenteur du maillot jaune pendant quatre jours, il avait finalement abandonné. Geraint Thomas a déjà couru sur le Tour à neuf reprises. Son meilleur classement était une 15e place en 2015 et 2016. En 2018, il a porté le maillot jaune à onze reprises. Figurent aussi à son palmarès : trois participations au Giro (118e en 2008, 80e en 2012, abandon en 2017) et une 69e place dans la Vuelta en 2015.
« C’est l’un des meilleurs jours de ma vie, sans aucun doute. Je n’ai pas encore d’enfant, donc là c’est un moment très fort au même titre que le jour de mon mariage, explique Geraint Thomas. C’est quelque chose que je ne réalise pas encore, ça va prendre des jours et des semaines. Normalement la fin est difficile, mais là je volais. C’était que du bonheur. Ce sont les meilleures sensations ces huit tours sur les Champs-Élysées. J’ai profité et avoir mon équipe avec moi, c’était génial. »
Geraint Thomas est-il devenu le nouvel homme du Tour ? « Il n’y a pas de passation de pouvoir », estime Laurent Jalabert, l’ancien champion des années 1990 devenu consultant. « C’est la confirmation que Thomas vaut mieux que ce rôle d’équipier de luxe qu’il a tenu jusque-là. Cela lui ouvre des ambitions. Il faudra voir s’il a envie de partager avec Froome à l’avenir. Il a 32 ans et n’a pas de temps à perdre ». Froome peut-il gagner une cinquième fois et égaler le record des victoires ? « Il n’est pas fini », répond Laurent Jalabert. « Simplement, il est fatigué, moins percutant ».

Et les Français ?

Du sourire éclatant de Julian Alaphilippe, maillot à pois de meilleur grimpeur, à la grimace de Romain Bardet, pourtant le premier Français au classement (6e), le cyclisme bleu-blanc-rouge a vécu sur mode alternatif dans le Tour 2018.
A l’exemple du sprint des Champs-Elysées, bouclé par Arnaud Démare à la troisième place, l’ensemble, honorable en terme de statistiques, laisse un arrière-goût de manque. Il se situe en retrait par rapport à l’année passée (5 étapes et la 3e place pour Bardet). Même si, avec trois succès d’étapes (2 pour Alaphilippe, 1 pour Démare), il se situe au niveau de la Colombie, de la Slovaquie et des Pays-Bas, les pays les plus souvent victorieux.
Alaphilippe, au dynamisme contagieux, a enflammé la course à plusieurs reprises. Il est surtout devenu « le chouchou du public », de l’avis du directeur du Tour Christian Prudhomme, bluffé de la popularité de l’Auvergnat de Montluçon sur le bord des routes. « Je n’ai jamais été autant applaudi », a répété Alaphilippe qui a vécu un rêve éveillé dans la seconde moitié de Tour, comme Warren Barguil douze mois plus tôt. Le puncheur de l’équipe Quick-Step s’est fait connaître cette fois du grand public qui a découvert ce coureur tonique, fougueux, hyper-actif. En un mot, spectaculaire.
Le bilan du cyclisme français s’est enrichi du maillot blanc de meilleur jeune, décroché par Pierre Latour, 13e du classement final. Pour son équipe AG2R La Mondiale, la distintion représente surtout un lot de consolation à la fin d’un Tour contrarié par les blessures et les abandons (Domont, Vuillermoz, Gallopin) qui ont fini d’user son leader Romain Bardet.

Les classements du Tour 2018

Peter Sagan (Bora Hansgrohe) termine en tête du classement du maillot vert et rejoint Erik Zabel. Il finit le Tour 2018 avec 477 points. Il devance de 231 points Alexander Kristoff (UAE Emirates) et de 274 points le Français Arnaud Démare (Groupama FDJ).
Le maillot à pois, le classement de la montagne, revient à Julian Alaphilippe (Quick Step) qui succède à Warren Barguil (Fortuneo Samsic). Barguil termine second 79 points derrière. La troisième place est occupée par Rafal Majka (Bora Hansgrohe) avec 76 points. C’est la 14e fois depuis 25 ans qu’un Français remporte le maillot à pois.
Le maillot blanc du meilleur jeune est remporté par Pierre Latour (AG2R la Mondiale). Il devance Egan Bernal (Sky) de 5’39 » et Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert) à 22’05 ».
L’édition 2019 du Tour de France partira de Bruxelles, la capitale belge, un pays qui adore le vélo.

Classement Général final : 
1. Geraint Thomas (Sky) en 83h17’13”
2. Tom Dumoulin (Sunweb) à 1’51”
3. Chris Froome (Sky) à 2’24”
4. Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo) à 3’22”
5. Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo) à 6’08”
6. Romain Bardet (AG2R) à 6’57”
7. Mikel Landa (Movistar) à 7’37”
8. Dan Martin (UAE) à 9’05”
9. Ilnur Zakarin (Katusha) à 12’37”
10. Nairo Quintana (Movistar) à 14’18”

13 P.LATOUR  (ALM – FRA)   à 22’13 »
17 W.BARGUIL  (FST – FRA) à 37’06 »
21 G.MARTIN  (WGG – FRA) à 44’18 »
27 P.ROLLAND  (EFD – FRA) à 01h09’09 »
30 L.CALMEJANE  (TDE – FRA) à 01h18’09 »
33 J.ALAPHILIPPE  (QST – FRA) à 01h28’08 »
34 D.GAUDU  (GFC – FRA) à 01h30’01 »
35 J.BERNARD  (TFS – FRA) à 01h34’12 »

Classement des grimpeurs

1 J.ALAPHILIPPE  (QST – FRA) 170pts
2 W.BARGUIL  (FST – FRA) 91pts
3 R.MAJKA  (BOH – POL) 76pts
4 G.THOMAS  (SKY – GBR) 74pts
5 T.DUMOULIN  (SUN – HOL) 63pts
6 P.ROGLIC  (TLJ – SLV) 56pts
7 D.MARTIN  (UAD – IRL) 41pts
8 N.QUINTANA  (MOV – COL) 40pts
9 T.KANGERT  (AST – EST) 39pts
10 S.KRUIJSWIJK  (TLJ – HOL) 36pts

Classement par points

1 P.SAGAN  (BOH – SLQ) 477pts
2 A.KRISTOFF  (UAD – NOR) 246pts
3 A.DEMARE  (GFC – FRA) 203pts
4 J.DEGENKOLB  (TFS – ALL) 178pts
5 J.ALAPHILIPPE  (QST – FRA) 143pts
6 G.VAN AVERMAET  (BMC – BEL) 134pts
7 A.PASQUALON  (WGG – ITA) 115pts
8 G.THOMAS  (SKY – GBR) 110pts
9 S.COLBRELLI  (TBM – ITA) 104pts
10 D.MARTIN  (UAD – IRL) 98pts

Classement du meilleur jeune

1 P.LATOUR  (ALM – FRA) 83h39’26 »
2 E.BERNAL  (SKY – COL) 05’39 »
3 G.MARTIN  (WGG – FRA) 22’05 »
4 D.GAUDU  (GFC – FRA) 01h07’48 »
5 D.MARTINEZ  (EFD – COL) 01h16’25 »
6 A.TOLHOEK  (TLJ – HOL) 01h16’48 »
7 S.ANDERSEN  (SUN – DAN) 01h44’10 »
8 S.KÜNG  (BMC – SUI) 01h45’01 »
9 M.SOLER  (MOV – ESP) 01h56’38 »
10 M.NIELSEN  (AST – DAN) 02h10’13 »

Classement général par équipes

1 MOVISTAR TEAM (ESP) 250h24’53 »
2 BAHRAIN MERIDA (BRN) à 12’33 »
3 TEAM SKY (GBR) à 31’14 »
4 TEAM LOTTO NL-JUMBO (HOL) à 47’24 »
5 ASTANA PRO TEAM (KAZ) à 01h15’32 »
6 TEAM SUNWEB (ALL) à 01h58’54 »
7 AG2R LA MONDIALE (FRA) à 02h15’49 »
8 BMC RACING TEAM (USA) à 02h35’45 »
9 QUICK-STEP FLOORS (BEL) à 03h06’17 »
10 MITCHELTON-SCOTT (AUS) à 03h13’41 »

VAINQUEURS DES ÉTAPES

1 Fernando Gaviria (COL)
2 Peter Sagan (SVQ)
3 BMC (USA)
4 Fernando Gaviria (COL)
5 Peter Sagan (SVQ)
6 Daniel Martin (IRL)
7 Dylan Groenewegen (NED)
8 Dylan Groenewegen (NED)
9 John Degenkolb (ALL)
10 Julian Alaphilippe (FRA)
11 Geraint Thomas (GBR)

12 Geraint Thomas (GBR)
13 Peter Sagan (SVQ)
14 Omar Fraile (ESP)
15 Magnus Cort Nielsen (DAN)
16 Julian Alaphilippe (FRA)
17 Nairo Quintana (COL)

18 Arnaud Démare (FRA)
19 Primoz Roglic (SLV)

20 Tom Dumoulin (NED)
21 Alexander Kristoff (NOR)

2575625-topshot-tour-de-fra-28473770



Tour de France 2017: Froome puissance 4

Publié le 23/07/2017 La Dépêche

Les espérances françaises

« Cette année, la montagne n’a quasiment pas fait de différence entre les tout meilleurs », relève le directeur du Tour. « En revanche, les contre-la-montre font beaucoup plus d’écart ».
En 36,5 kilomètres, à Düsseldorf puis à Marseille, Froome a creusé l’écart. Il s’est appuyé, pour le reste, sur le soutien d’une équipe assez forte pour s’offrir le champion du monde 2014 (Kwiatkowski) en guise de lieutenant et suppléer à l’abandon du Gallois Geraint Thomas dès la 9e étape. Tout comme l’Australien Richie Porte, censé être le principal adversaire de Froome au départ d’Allemagne.
Les autres grands noms n’ont pas vraiment existé dans ce Tour. Le Colombien Nairo Quintana (12e) a payé la fatigue du Giro. L’Espagnol Alberto Contador (9e), au crépuscule de sa carrière, a accusé le poids des ans pour ce qu’il a annoncé être sa dernière apparition dans le Tour dont il a gagné deux éditions (2007, 2009).
L’opposition est venue seulement de trois coureurs. Uran a maintenu la présence colombienne sur le podium, mais sans jamais passer à l’attaque. Bardet a longtemps porté les espérances françaises, avant de céder brutalement à la veille de l’arrivée.
Le grimpeur auvergnat a sauvé sa place sur le podium, pour une seconde, devant l’Espagnol Mikel Landa. Depuis vingt ans – et Richard Virenque dans une époque totalement différente – aucun coureur français n’avait affiché cette régularité dans le Tour.
L’hymne britannique a résonné encore sur les Champs-Elysées, dimanche, pour saluer le nouveau succès de Chris Froome, son quatrième dans le Tour qui a mis en valeur cette année le cyclisme français, souvent emballant. 
Après le sprint gagné par le Néerlandais Dylan Groenewegen, au terme de la 21e étape, Romain Bardet a pris place pour la deuxième année consécutivement sur le podium. Mais les deux plus hautes marches ont été confisquées par Froome et son dauphin, le Colombien Rigoberto Uran, au terme de cette 104e édition, indécise jusqu’à la veille de l’arrivée.
« Le Tour le plus serré », a reconnu l’Anglais qui l’avait annoncé avant le départ de Düsseldorf, le 1er juillet. Au bout des 3540 kilomètres, l’écart le séparant du deuxième (54 secondes sur Uran) est le plus faible de ces dernières années. En revanche, la moyenne est la deuxième plus élevée de l’histoire (40,995 km/h).
La tendance enregistrée l’an passée s’est confirmée. Froome, maintenant âgé de 32 ans, a perdu sa supériorité en montagne. Mais son équipe Sky reste – et de loin! – la plus puissante du peloton et son registre personnel s’est considérablement élargi.
« Il ne lâche vraiment rien », constate le directeur du Tour Christian Prudhomme. « Dès qu’il a la moindre possibilité, il cherche à l’exploiter ».
En retrait dans la grande étape des Pyrénées, où il a laissé le maillot jaune au champion d’Italie Fabio Aru pour un intérim de deux journées, Froome a contrôlé ses rivaux dans les autres massifs montagneux au programme. Pour asseoir sa victoire dans ce qui reste son point fort, le contre-la-montre.

Barguil: le Tour complètement fou

Si le parallèle avec Virenque ne tient pas pour Bardet, hormis pour cette comparaison statistique, il s’impose pour l’autre Français qui a enflammé le Tour. Warren Barguil partage avec l’ex-icône du public le panache gratuit, le sens de l’offensive en montagne et un naturel expansif qui séduit les foules.
Le jeune Breton (25 ans) a bouclé le Tour avec deux étapes dans la musette et le maillot à pois de meilleur grimpeur dans la valise. « Je suis toujours sur mon nuage. C’est complètement fou ! », a souri Barguil, qui a touché le cœur des supporters.
Son compagnon de chambre, l’Australien Michael Matthews, a ramené le maillot vert du classement par points. Il a pris la suite du champion du monde, le Slovaque Peter Sagan (exclu dès le 4e jour pour sprint dangereux).
Si Froome, qui n’est plus qu’à une victoire du record codétenu par quatre champions (Anquetil, Merckx, Hinault, Indurain), est un habitué du cérémonial des Champs-Elysées, Barguil et Matthews en sont les deux grandes nouveautés. Comme un nouveau signe que la classe née dans les années 1990 prend peu à peu le pouvoir.
Il reste encore à cette génération à détrôner le « roi » Froome.
« Il reviendra pour la victoire », promet son directeur sportif Nicolas Portal en l’estimant en progrès sur « le mental », « la résistance au stress ». Rendez-vous le 7 juillet 2018 à la sortie de Noirmoutier.
On sait déjà que la course s’attardera dans ses trois premières journées dans la région Pays de Loire, avec un contre-la-montre par équipes à Cholet. La suite doit être dévoilée le 17 octobre.

LE 15 JUILLET 2017 TOUR DE FRANCE PASSAGE A CARMAUX

PHOTOS DU PASSAGE DU TOUR DE FRANCE A CARMAUX LE 15 JUILLET 2017

TOUR DE FRANCE 2017.

TOUS LES CLASSEMENTS

Le classement général du Tour de France 2017 :

  1. Christopher Froome (GBR/Sky) 86h20:55.
    2. Rigoberto Uran (COL/CAN) à 0:54.
    3. Romain Bardet (FRA/ALM) 2:20.
    4. Mikel Landa (ESP/SKY) 2:21.
    5. Fabio Aru (ITA/AST) 3:05.
    6. Daniel Martin (EIR/QST) 4:42.
    7. Simon Yates (GBR/ORI) 6:14.
    8. Louis Meintjes (RSA/EAU) 8:20.
    9. Alberto Contador (ESP/TRE) 8:49.
    10. Warren Barguil (FRA/SUN) 9:25.
    13. Alexis Vuillermoz (FRA/ALM) 24:38.
    16. Brice Feillu (FRA/TFO) 36:46.

Le classement de la montagne : 

  1. Warren Barguil (FRA/SUN) 169 pts
    2. Primoz Roglic (SLO/LNL) 80
    3. Thomas De Gendt (BEL/LOT) 64
    4. Darwin Atapuma (COL/EAU) 55
    5. Christopher Froome (GBR/SKY) 51
    6. Romain Bardet (FRA/ALM) 47
    7. Mikel Landa (ESP/SKY) 45
    8. Bauke Mollema (NED/TRE) 37
    9. Alberto Contador (ESP/TRE) 36
    10. Serge Pauwels (BEL/DDT) 32

Le classement par points :

  1. Michael Matthews (AUS/SUN) 370 pts
    2. André Greipel (GER/LOT) 234
    3. Edvald Boasson Hagen (NOR/DDT) 220
    4. Alexander Kristoff (NOR/KAT) 174
    5. Sonny Colbrelli (ITA/BAH) 168
    6. Thomas De Gendt (BEL/LOT) 149
    7. Dylan Groenewegen (HOL/TJL) 144
    8. Christopher Froome (GBR/SKY) 133
    9. Rigoberto Uran (COL/CAN) 106
    10. Daniel Martin (EIR/QST) 106

Le classement des Jeunes :

  1. Simon Yates (GBR/ORI) 86h27:09.
    2. Louis Meintjes (RSA/EAU) à 2:06.
    3. Emanuel Buchmann (GER/BOR) 27:07.
    4. Tiesj Benoot (BEL/LOT) 35:50.
    5. Guillaume Martin (FRA/AJW) 47:38.
    6. Pierre Latour (FRA/ALM) 1h06:29.
    7. Lilian Calmejane (FRA/DEN) 1h29:02.
    8. Michael Valgren (DEN/AST) 2h19:22.
    9. Alexey Lutsenko (KAZ/AST) 2h31:25.
    10. Dylan van Baarle (NED/CAN) 2h40:57.

Le classement par équipes :

  1. Sky 259h21:06.
    2. AG2R La Mondiale à 7:14.
    3. Trek 1h44:46.
    4. BMC 1h49:49.
    5. Orica 1h52:21.

Le classement de la combativité : 

  1. Warren Barguil (FRA/SUN)
    2. Thomas De Gendt (BEL/LOT)
    3. Michael Matthews (AUS/SUN)

VAINQUEURS DES ÉTAPES DU TOUR DE FRANCE 2017

  • 1 THOMAS Gerraint (GBR)
  • 2 KITTEL Marcel (ALL)
  • 3 SAGAN Peter (SLQ)
  • 4 DEMARE Arnaud (FRA)
  • 5 ARU Fabio (ITA)
  • 6 KITTEL Marcel (ALL)
  • 7 KITTEL Marcel (ALL)
  • 8 CALMEJANE Lilian (FRA)
  • 9 URAN Rigoberto (COL)
  • 10 KITTEL Marcel (ALL)
  • 11 KITTEL Marcel (ALL)
  • 12 BARDET Romain (FRA)
  • 13 BARGUIL Warren (FRA)
  • 14 MATTHEWS Michaël (AUS)
  • 15 MOLLEMA Bauke (HOL)
  • 16 MATTHEWS Michaël (AUS)
  • 17 ROGLIC Primoz (SLV)
  • 18 BARGUIL Warren (FRA)
  • 19 BOASSON HAGEN Edvald (NOR)
  • 20 BODNAR Maciej (POL)
  • 21 GROENEWEGEN Dylan (HOL)


ARCHIVES ET RÉSULTATS DU TOUR DE FRANCE 2016

Résultats Tour de France 2016

CLASSEMENT GÉNÉRAL

1 C.FROOME (SKY – GBR) à 89h04’48 »
2 R.BARDET (ALM – FRA) à 04’05 »
3 N.QUINTANA (MOV – COL) à 04’21 »
4 A.YATES (OBE – GBR) à 04’42 »
5 R.PORTE (BMC – AUS) à 05’17 »
6 A.VALVERDE (MOV – ESP) à 06’16 »
7 J.RODRIGUEZ (KAT – ESP) à 06’58 »
8 L.MEINTJES (LAM – AFS) m.t.
9 D.MARTIN (EQS – IRL) à 07’04 »
10 R.KREUZIGER (TNK – RTC) à 07’11 »

Classement des « autres » Français :

16 P.ROLLAND (CDT – FRA) à 30’42 »
20 A.VUILLERMOZ (ALM – FRA) à 42’28 »
23 W.BARGUIL (TGA – FRA) à 52’14 »
41 J.ALAPHILIPPE (EQS – FRA) à 02h00’09 »
43 S.CHAVANEL (DEN – FRA) à 02h02’53 »
45 A.MOINARD (BMC – FRA) à 02h06’36 »

CLASSEMENT DE LA MONTAGNE

1 R.MAJKA (TNK – POL) 209 pts
2 T.DE GENDT (LTS – BEL) 130 pts
3 J.PANTANO (IAM – COL) 121 pts
4 I.ZAKARIN (KAT – RUS) 84 pts
5 R.COSTA (LAM – POR) 76 pts
6 S.PAUWELS (DDD – BEL) 62 pts
7 S.CLEMENT (IAM – HOL) 53 pts
8 V.NIBALI (AST – ITA) 36 pts
9 K.DURASEK (LAM – CRO) 36 pts
10 T.VOECKLER (DEN – FRA) 33 pts

CLASSEMENT PAR POINTS

1 P.SAGAN (TNK – SLQ) 470 pts
2 M.KITTEL (EQS – ALL) 228 pts
3 M.MATTHEWS (OBE – AUS) 199 pts
4 A.GREIPEL (LTS – ALL) 178 pts
5 A.KRISTOFF (KAT – NOR) 172 pts
6 B.COQUARD (DEN – FRA) 156 pts
7 T.DE GENDT (LTS – BEL) 154 pts
8 G.VAN AVERMAET (BMC – BEL) 136 pts
9 C.FROOME (SKY – GBR) 131 pts
10 R.MAJKA (TNK – POL) 120 pts

CLASSEMENT DU MEILLEUR JEUNE

1 A.YATES (OBE – GBR) 89h09’30 »
2 L.MEINTJES (LAM – AFS) 02’16 »
3 E.BUCHMANN (BOA – ALL) 42’58 »
4 W.BARGUIL (TGA – FRA) 47’32 »
5 W.KELDERMAN (TLJ – HOL) 01h19’56 »
6 J.ALAPHILIPPE (EQS – FRA) 01h55’27 »
7 J.POLANC (LAM – SLV) 02h13’42 »
8 E.SEPULVEDA (FVC – ARG) 02h23’45 »
9 A.LUTSENKO (AST – KAZ) 02h37’10 »
10 P.KONRAD (BOA – AUT) 02h41’50 »

CLASSEMENT PAR EQUIPES

1 MOVISTAR TEAM (ESP) à 267h20’45 »
2 TEAM SKY (GBR) à 08’14 »
3 BMC RACING TEAM (USA) à 48’11 »
4 AG2R LA MONDIALE (FRA) à 56’50 »
5 ASTANA PRO TEAM (KAZ) à 01h16’58 »
6 TINKOFF (RUS) à 01h52’23 »
7 TREK – SEGAFREDO (USA) à 02h00’16 »
8 IAM CYCLING (SUI) à 02h10’03 »


TOUR DE FRANCE 2016. Passage à Saint-Antonin-Noble-Val (82) .

Le 7 Juillet 2016. Etape 6 : Arpajon-Sur-Cère – Montauban. St.Antonin-Noble-Val (82).

ALBUM PHOTOS PASSAGE DU TOUR DE FRANCE A SAINT-ANTONIN-NOBLE-VAL JUILLET 2016



TOUR DE FRANCE 2011 (Carmaux)

LES PETITS REPORTERS DU TOUR. Association Carmaux Loisirs Enfance Le Tour de France Cycliste 2011

Le Tour de France Cycliste 2011 à Carmaux et Blaye les mines.

C’était en 2011, l’évènement majeur du Carmausin. Une grande première, puisque Carmaux était pour la toute première fois, ville arrivée du Tour de France cycliste.

Le projet des petits reporters avec l’Association Carmaux Loisirs Enfance a eu pour « but » de constituer un groupe d’enfants, afin de leur faire vivre autrement cet évènement, munis d’enregistreurs, caméra et appareils photos numériques.
Le programme du séjour des petits reporters du Tour. Témoignages de coureurs, rencontres avec d’anciennes légendes, découverte de l’organisation du Tour et des médias, et de l’engouement populaire.
Les objectifs du séjour des petits reporters du Tour :
Faire découvrir le Tour de France cycliste et ses coulisses.
Permettre de recevoir, rechercher, produire et diffuser des informations.
Permettre d’utiliser et apprendre à manier du matériel technique.
Favoriser le travail en groupe.
Visite des décorations en ville, des vitrines des magasins, puis chez « moi » pour découvrir quelques objets de ma collection.
Visite des vitrines des magasins. Une de mes créations : le vélo en papier mâché.
Ca y est, nous y sommes, c’est le jour J pour nos petits reporters, qui sans le « précieux » n’auraient jamais connu les coulisses du Tour. Voici le « badge », le pass, le laisser passé qui nous donne droit à l’accès VIP, à l’espace de la ligne d’arrivée. Si on est pas invité, seul un Tour Opérateur Officiel peut vous fournir un accès (« pass ») VIP au Tour de France. On peut dire que l’on a été gâté, car il y a pas grand monde qui détiens le « Pass », le « précieux ».
Ce qui devait arrivée, arriva et c’est sans hésitation que l’un des petits reporter répond au question que lui pose le « chef » des opérations. Il a fait honneur au groupe, c’est très bien « défendu », les petits reporters ce sont fait applaudir. Ouf ! tout le monde est heureux. Nous voilà accueillis dans les coulisses du tour.
Carmaux. Le vélo de tous les records
Tour de France – événement. Une initiative des commerçants et artisans carmausins. 162 bicyclettes soudées les unes aux autres.
L’Union des commerçants de Carmaux (UCIAC) va faire parler d’elle cet après-midi après l’étape. L’association entrera dans le livre des records avec un vélo géant.
Un challenge qui paraissait surréaliste il y a six mois, pas pour Thierry Ichard et son équipe, déjà à l’origine d’un autre projet hors norme, la venue du train de Jaurès à Carmaux le 6 décembre 2009, et un immense succès populaire: « C’est vrai que le projet de vélo record semblait pour beaucoup irréalisable.Mais la dynamique du groupe, l’esprit d’équipe de tous les bénévoles ont permis la réussite de l’opération, je les remercie chaleureusement, tout comme je remercie les entreprises Daures (prêt du local, du matériel de soudure et de peinture), Gimenez (ferraille), Trifyl, les commerçants, et bien sûr tous les gens qui ont donné les vélos».
Les petits reporters au départ de Blaye les Mines. Mercredi 13 juillet 2011, rencontre avec le maillot jaune du tour : Thomas Voeckler et interview de Stéphane Poulhiès non sur le Tour.

ALBUM PHOTOS PROJET LES PETITS REPORTERS DU TOUR DE FRANCE 2011