Accueil » Tour de France

Tour de France

SUR LA PAGE

Tour de France 2020

Archives
https://vloweb.wordpress.com/tour-de-france/resultats-archives-2/

Palmarès
https://vloweb.wordpress.com/la-legende/palmares-courses-pro/

Tour de France 2020 (Du 29 Août Au 20 Septembre 2020) (107ème édition).

*Dernières Infos :

Lavaur. Les Vauréens ont fait l’étape du Tour de France

Revue de presse Publié le 03/08/2020 La Dépêche du Midi 

Le Lavaur Vélo club a organisé l’étape du Tour de France Millau – Lavaur qui doit arriver dans le Tarn le 4 septembre prochain.
En attendant, c’est sous un soleil radieux avec un léger vent contraire que 20 cyclosportifs motivés se sont lancé dans ce défit sportif. Les 170 kilomètres et 2 000 m de dénivelé positif ont été bouclés en un peu moins de 6 h soit à une moyenne de 28 km/h. « Mais l’essentiel n’était pas tant la performance mais tout simplement de partager cette aventure, entre copains, avec en plus, l’honneur d’ouvrir la route aux pros : le 4 août les filles et le 4 septembre les garçons, indique Yvan Druilhe. Ce moment convivial permet d’ancrer notre association dans le dynamisme sportif de la ville de Lavaur, soutenue par la municipalité que nous tenons à remercier pour son aide précieuse qu’elle nous apporte lors de nos différentes organisations. »


Lavaur. L’arrivée du Tour chamboule stationnement et circulation

Revue de presse Publié le 08/07/2020. La Dépêche du Midi

La septième étape du Tour de France arrive à Lavaur le vendredi 4 septembre. Des interdictions en matière de circulation et de stationnement ont été prises dans un arrêté municipal.
Du lundi 31 août, à partir de 19 heures, jusqu’au lundi 7 septembre inclus, la place Stalingrad et le parking du Théron seront interdits au stationnement et à la circulation. Il en va de même pour la rue Albert-Einstein, zone d’activités de Cauquillous, du jeudi 3 septembre, à 22 heures, jusqu’au vendredi 4 inclus. Le stationnement de tous les véhicules sera interdit du mercredi 2 septembre, à partir de 14 heures, jusqu’au samedi 5, à 5 heures, sur les voies et places suivantes : place René-Cassin, place du Foirail, place des Capucins, Escoussières du Naridelle, quai de la Tour des Rondes, allées Jean-Jaurès (numéros pairs et impairs), rue des Pénitents-Bleus, rue du Grès, rue Chateau-Renard, Grand-Rue, place de la Clotte, place Pasteur, place Vialas, place Bir Hakeim, place du Pont-Saint-Roch, place du Jeu-du-Mail, place du Docteur-Aimé-Jaurou, place arrière de la cathédrale Saint-Alain, place de la Résistance, place du Palais, allées Ferréol-Mazas (côtés numéros pairs et impairs), rue de l’Evêché, place du Vieux-Marché, planal Gaston-Puel, avenue et route Pierre-Fabre, rue Honoré-de-Balzac, rue du Safran, rue et impasse Lagarrigue, route de Paulin, parking Maison de la musique avenue Augustin-Malroux.

Les Clauzades aux camping-cars

Le stationnement de tous les véhicules sera interdit du jeudi 3 septembre, à 12 heures, au samedi 5, 2 heures : rue Général-Pijon, avenue Charles-de-Gaulle, rue Alsace-Lorraine entre la place Pasteur et les allées Jean-Jaurès, rue de Mailly, rue Cassaing, rue Pasteur, rue Sainte-Catherine, avenue Victor-Hugo, rue Sainte-Cécile, route de Caraman, rue Honoré-de-Balzac, rue du Petit-Faubourg, rue des Soignants 2020, chemin du Castelverts.
D’autre part, du 3 septembre, à 17 h 30, au 5, 2 heures, stationnement interdit sur l’ensemble des aires des équipements sportifs du complexe des Clauzades et du pigeonnier des Clauzades qui sera réservée aux camping-cars. Les interdictions de circulation concernent toute la journée du vendredi 4 septembre.


Christian Prudhomme : « On a dû poser des rustines mais le Tour reste le Tour »

Revue de presse Publié le 26/06/2020 La Dépêche du Midi 

Normalement, c’est demain qu’aurait dû partir la Grande Boucle… À deux mois de la date-report fixée le samedi 29 août à Nice, le prochain Tour de France sera « unique et singulier », de l’avis de son directeur Christian Prudhomme. Entretien sur les problématiques liées à la pandémie.

Que va changer ce report de deux mois ?

Ce sera un Tour unique, puisque jamais il n’est parti aussi tard, formellement dans l’été mais en dehors de la période des vacances. Un Tour singulier, il y aura de vraies interrogations sympathiques par rapport aux coureurs dont la manière de se préparer sera forcément différente cette année. Il fera a priori moins chaud, il y aura sans doute plus de vent. Sur le bord des routes, on peut s’attendre à ce qu’il y ait sans doute moins de monde mais la fête sera là, dans le respect des mesures sanitaires.

Qu’avez-vous décidé sur le plan sanitaire, justement ?

Depuis le début, nous sommes en lien avec les autorités publiques, et avec les instances sportives. J’ai d’ailleurs été frappé par l’unité du monde cycliste et l’écoute des autorités. On a peu communiqué en mars et en avril, en dehors de l’annonce des dates du report, car je trouvais incongru que l’on parle sport à ce moment-là. Mais on a travaillé et on continue à le faire.

À quel moment en saura-t-on davantage ?

La situation évolue de jour en jour. Le cahier des charges sera défini dans la période de fin juillet, début août. Ce qu’on peut dire, c’est qu’il y aura une course avec les meilleurs coureurs. La caravane publicitaire aura une centaine de véhicules, à hauteur de 60% environ par rapport aux années précédentes. La crise économique touche les différents secteurs d’activité.

Et pour les autres mesures ?

Il n’y aura sûrement pas de bisous ou d’embrassades lors des cérémonies protocolaires. Et on peut penser que ce n’est assurément pas la meilleure année pour récupérer des autographes. Le public pourra venir sur le Tour mais il y aura probablement un filtrage plus ou moins sévère. Dans les cols, on favorisera ceux qui montent à pied, à vélo ou dans les transports mis en place par les collectivités. Mais, je le répète, la situation évolue de jour en jour. Qu’en sera-t-il dans deux mois ?…

Le Dauphiné (12 au 16 août) servira-t-il de répétition générale ?

Les mesures sanitaires seront appliquées sur le Dauphiné. Comme sur les autres courses du calendrier (NDLR : la Route d’Occitanie-La Dépêche du Midi, du 1er au 4 août, marque la reprise internationale).

Que prévoyez-vous de faire pendant la période initialement prévue du Tour de France (27 juin au 19 juillet) ?

Nous tenons à mettre plus que jamais en avant notre soutien à la bicyclette du quotidien, qui fait du bien à la santé, qui ne pollue pas. Nous allons aider le Secours Populaire avec lequel nous travaillons depuis 2008. Nous allons monter aussi avec Emmaüs une opération pour la collecte des vélos usagés et leur réparation, avec les collectivités. Il y a un troisième volet avec Qhubeka, pour fournir des vélos aux gamins des townships en Afrique du Sud. Pour ma part, j’irai sur plusieurs étapes du Tour aux dates initiales, pour répondre aux élus, médias.

Est-ce un défi d’organisation ?

Le propre de l’organisation est de s’adapter. On a commencé à relever le défi en obtenant l’aval de tous les élus concernés. Ce que j’ai entendu le plus souvent, c’est ’’Le Tour sera toujours le Tour’’. C’était fascinant ! Sportivement et médiatiquement, le Tour est le même. En revanche, on a eu des rustines à poser, parce qu’on ne pouvait pas emprunter exactement la même route en septembre. À Lyon, par exemple, on a trois kilomètres en moins sur l’étape, la montée de Fourvière en moins. Mais c’est à la marge !

 



Tour de France 2020 (Du 27 Juin Au 19 Juillet 2020) (107ème édition)

ok pour carte du tour

millau lavaur

tarn

Tour de France 2020 : les équipes françaises en nombre-record

Revue de presse Publié le 07/01/2020

La Bretagne à la fête ! les deux cartes d’invitation à la disposition des organisateurs du Tour de France ont été octroyées ce mardi aux équipes du champion de France Warren Barguil (Arkéa-Samsic) et de Bryan Coquard (B&B Hotels) toutes deux positionnées dans l’ouest du pays. Six équipes françaises sur les vingt-deux en lice seront donc présentes le 27 juin au départ de Nice, un nombre-record pour la décennie écoulée.

Sans surprise, la préférence nationale a joué en faveur de B&B Hotels qui, sous le nom de son premier parraineur (Vital Concept), n’avait pu obtenir de carton lors de ses deux premières années d’existence. Cette fois, la réponse donnée par le directeur du Tour Christian Prudhomme et son état-major a été positive, au détriment de la formation belge Wanty, renommée en 2020 Circus-Wanty.

Pour Arkéa-Samsic, puissamment renforcée à l’intersaison par la venue du grimpeur colombien Nairo Quintana (trois fois sur le podium du Tour) et de quelques autres coureurs de calibre (Bouhanni, Rosa), l’affaire relevait de la formalité. « Quintana-Barguil, le ticket a de l’allure pour un Tour montagneux ! », a d’ailleurs apprécié le directeur du Tour au moment d’expliquer ses choix. « Pour la dernière place, c’est toujours compliqué de choisir et cela s’est joué à peu de chose », a déclaré Christian Prudhomme. « Wanty n’a assurément pas démérité sur le Tour. Mais, cette fois, on va donner sa chance à B&B Hotels dont les leaders ont connu beaucoup de pépins l’an passé. Ils ont les moyens de bien faire sur ce Tour montagneux et Bryan Coquard, la figure de proue de l’équipe depuis le début, aura des occasions ».

Préférence nationale

« Il y a aussi pour partie une préférence nationale qui joue d’ailleurs pour les équipes belges dans les invitations pour Liège-Bastogne-Liège », a ajouté le directeur du Tour. Wanty, retenue lors des trois éditions précédentes du Tour avec Guillaume Martin, parti cet hiver chez Cofidis, aura pour lot de consolation une invitation au Dauphiné, la répétition alpestre du Tour début juin.

« Nous n’avons pas remporté le classement des équipes Pro Continentales comme ces 3 dernières années. Les 64 points d’écart avec Total-Direct Energie nous ont coûté notre place. Nous savons ce qu’il nous reste à faire en 2020 », a réagi Jean-François Bourlart, responsable de l’équipe belge qui a tenu à remercier ASO (organisateur du Tour) « pour sa confiance ces trois dernières années ». « C’est la meilleure nouvelle de l’année, a savouré pour sa part Coquard. Le Tour m’a manqué ces trois dernières saisons et ce n’est que lorsque on en est privé que l’on se rend compte à quel point il est indispensable ».

Au départ qui sera donné à Nice, les places étaient acquises pour AG2R La Mondiale, Cofidis et Groupama-FDJ, membres du WorldTour, et pour Total Direct Energie, en tête du dernier classement continental.

Six équipes ? c’est une de plus que le chiffre (5) de mise depuis le début de la décennie, soit un quorum d’une quarantaine de coureurs pouvant aller jusqu’à 46 représentants en 2011. Pour trouver trace de six formations du pays-hôte, il faut remonter à 2008. Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot, les deux coureurs les plus attendus l’été prochain, en étaient à l’âge de leurs premiers vélos de compétition.


Tour de France à Lavaur : premier échauffement avant l’arrivée de l’étape

Revue de presse Publié le 08/11/2019

L’association Tour de France 2 020 et la ville organise ce soir vendredi 8 novembre, à 19 heures, une réunion publique d’information dans la Halle d’Occitanie. Lavaur accueille, en effet, la septième arrivée d’étape du Tour de France qui partira de Millau, le vendredi 3 juillet 2020. Les coureurs poursuivront dans la cité vauréenne leur avancée vers le sud-ouest. Spectacle garanti avec l’impressionnant viaduc de Millau peu après le départ. À travers l’Aveyron et le Tarn, plusieurs côtes seront au programme, mais avant le week-end pyrénéen, le profil de cette 7e étape semble toutefois favoriser une nouvelle arrivée massive à Lavaur, comme lors des deux précédentes arrivées dans la ville.
En 2001, Rik Verbrugghe boucle les 232,5 km de l’étape Pau-Lavaur en 5 h 16 mn21», remportant le sprint des rescapés de l’échappée devant Marco Pinotti à 0», Alessandro Pettachi à 6» et le Français Sylvain Chavanel à 6». L’annonce de Lavaur, ville étape, n’a pas, à l’époque, déclenché de polémique. Lors de la campagne pour les élections municipales, aucun des candidats, de droite comme à gauche, n’a remis en cause le bien-fondé de ce choix. Tout au plus, la suppression d’un rond-point à peine achevé à 200 mètres de l’arrivée a suscité pendant quelques jours un peu d’émoi, faisant même l’objet d’un reportage dans l’émission : «Combien ça coûte ?» sur TF1.
En sera-t-il de même en 2020, année de scrutin municipal également ? Et pour ce désormais célèbre giratoire baptisé cet été rond-point du Tour de France il devrait à nouveau être provisoirement supprimé.

Cavendish en 2011

En 2011, le peloton parti de Blaye-les-Mines rattrape les baroudeurs qui ont pris la poudre d’escampette avant la ligne pour un sprint massif remporté par Mark Cavendish. Le Britannique signe ce jour-là son 18e succès sur le Tour, endossant le maillot vert qu’il portera jusqu’à Paris. Que nous réserve la réunion de ce soir ? Bernard Carayon, le maire, se félicitera que la commune accueille pour la troisième fois une arrivée de la Grande Boucle. Il sera fait appel aux bénévoles pour l’organisation. Concernant le financement de cette arrivée, peu d’informations ont filtré jusqu’à présent. La réception donnée sur la place du Plô, en juillet, avec la présence de nombreux chefs d’entreprises, et d’anciennes gloires du vélo comme Bernard Thévenet, est un début de réponse. Nul doute qu’on leur a demandé de mettre la main à la poche. La ville offre l’apéritif à la fin de cette réunion.
Richard Bornia


Tour de France : victoire d’étape pour Lavaur

Revue de presse Publié le 

C’était un secret de Polichinelle, nous l’avions annoncé dans notre édition du lundi 14 octobre, mais c’est désormais officiel : le prochain Tour de France passera dans le Tarn et fera étape à Lavaur. 

Le parcours de la 107e édition de la Grande Boucle a été dévoilé, ce mardi, au Palais des Congrès de Paris, en présence notamment de Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie. Le vendredi 3 juillet 2020, la 7e étape partira de Millau (12) pour rejoindre Lavaur. Un périple de 168 kilomètres, qui, selon Christian Prudhomme, directeur de la Grande Boucle, semble promis aux sprinters : «Hormis le profil vallonné avant la traversée de Castres, les plans des équipes de sprinteurs pourraient être perturbés par le vent qui peut souffler dans la région», précise-t-il.
Le tracé vallonné sur les routes aveyronnaises et tarnaises servira donc de transition entre deux difficultés. La veille, le peloton s’arrêtera en effet au sommet du Mont Aigoual. Et le lendemain, le peloton prendra la route des Pyrénées, avec une étape de cols menant de Cazères à Loudenvielle.

Tout sourire

La délégation tarnaise, conduite par Bernard Carayon le maire de Lavaur, conseiller régional d’Occitanie, avec Bernard Lamotte premier adjoint, Joseph Dalla Riva, adjoint aux sports, conseiller départemental du Tarn, Sylvain Lucas directeur général des services de la ville, André Fabre, vice-président du Conseil départemental du Tarn était tout sourire hier, au Palais des Congrès de Paris.
«Lavaur a déjà eu le bonheur d’accueillir deux arrivées d’étape : en 2001, puis en 2011. Notre ville a aussi vécu et partagé avec tous, de grands évènements populaires, lors du passage du Tour de France en 2015 et 2019. Ces quatre temps forts ont eu un impact formidable sur l’activité économique et touristique de notre ville : une arrivée d’étape du Tour représente, pour nos talents locaux, nos savoir-faire et notre identité, une opportunité extraordinaire de rayonner et une source de recettes importantes pour beaucoup de communes», s’enthousiasme Bernard Carayon.

Il passe par où ?

De la cité du gant à celle du Jacquemart, quel sera l’itinéraire précis. Aucune information officielle n’a été annoncée hier. Une certitude : le peloton traversera Saint-Afrique et Castres. Selon nos informations, les communes de Saint Sernin sur Rance dans l’Aveyron et de Saint-Pierre-de-Trivisy, Roquecourbe et Saint-Paul-Cap-de-Joux dans le Tarn seront sur le parcours de la caravane. À Lavaur, la mobilisation pour préparer cet évènement débutera dès le 8 novembre, à 19 h, dans la halle d’Occitanie. L’association Tour de France 2020 et la ville invitent celles et ceux qui veulent préparer cette grande fête à une réunion d’information publique.

La ville d’un grand champion

Lavaur capitale du cyclisme comme l’affirme son maire ? Peut-être bien si l’on ajoute aux trois arrivées de Tour de France, le pistard vauréen Benjamin Thomas qui participera aux Jeux Olympiques de Tokyo, du haut de sa première place au classement mondial de l’omnium. Il est engagé à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 20 octobre aux championnats d’Europe sur piste, à Apeldoorn, aux Pays-Bas, où il fait figure de grand favori dans toutes les épreuves auxquelles il va prendre part. Né le 12 septembre 1995 à Lavaur, coureur cycliste professionnel, membre de l’équipe Groupama-FDJ, c’est un spécialiste de la piste. À son palmarès : des titres de champion du monde de l’omnium et de la course à l’américaine glanés en 2017 et quadruple champion d’Europe de cyclisme sur piste. Sur route, il est champion de France du contre-la-montre en 2019.
Richard Bornia