Accueil » Portraits 1

Portraits 1

LILIAN CALMEJANE

(Mise à jour de la page Août 2020)

https://www.facebook.com/LCalmej/
https://cosl-calmejane.wixsite.com/monsite/l-association
https://www.facebook.com/groups/1414555185339067/


Sur la page

Dernières Infos

2020 

Revue de presse : « Pèlerin, marathonien, amateur de bon vin »… (A l’occasion du départ de La Route d’Occitanie)

Revue de presse Lilian Calmejane : « ça m’a fait du bien de passer du temps à la maison ». (Publié le 27 Mai 2020). 

(Interview déconfiné) Lilian Calmejane. Team Total Direct Energie. Vidéo Youtube. (Publié le 20 Mai 2020)

En immersion avec Lilian Calmejane et Total Direct Energie, Stage à Calpé. (Publié le 24 Janvier 2020).

2019 (revue de presse)

Vidéo Départ Rando Cyclo La Calmejane. Le 20 Octobre 2018

Mémoire (Biographie)

Lilian Calmejane vu par Wikipedia



Dernières Infos

2020

Pèlerin, marathonien, amateur de bon vin…

(A l’occasion du départ de La Route d’Occitanie)

Revue de presse Publié le 01/08/2020 La Dépêche du Midi Patrick Louis

Nous aussi bien sûr, mais plus que tout autre encore, Lilian Calmejane aurait détesté les fillettes de Louis XI. Ces horribles cages imaginées par « l’universelle aragne », un de nos rois les plus tristes, les plus sombres. Le Tarnais n’aurait pas survécu trente secondes dans cet univers étriqué. Lui, ce qui le fait avancer, respirer, hormis le bon vin, c’est la route, l’espace, les bornes.
Après la période de confinement, qu’il a plutôt bien vécue en famille, chez lui, à Albi, juste après être descendu de la Colmiane, terminus de Paris-Nice et d’une bonne partie de cette drôle de saison, il s’est lâché. Après avoir proposé des dimanches matins studieux à tous ceux qui voulaient le suivre physiquement, il s’est mis à pédaler « à la folie ». Comme pour rattraper le temps et les distances perdues, il a réinventé le travail du cycliste. Celui qui poussait Hermann Van Springel, en préparation de Bordeaux-Paris, à rouler deux cents bornes de plus après chaque course. Celui des anciens.

14 h de vélo en plein jour !

« Défi personnel relevé ! Rouler du lever au coucher de soleil dans la période des 10 jours les plus longs de l’année ! Superbe expérience dont je suis fier, (6 h 02 à 21 h 48) 14 h de vélo et 401 km… » Un tweet pour faire court, pour tout expliquer. Il y a eu aussi ce pèlerinage ou des Rousses à Bessèges en passant par l’Ardèche, il est revenu sur quelques-uns de ses exploits. Autre tweet. « Ça y est retour à la maison, après 5 étapes, 920 km, 30 h 36, 12 300 m d + en 5 jours ».
Hier à la veille du départ de la Route d’Occitanie, dans son hôtel de Millau, Lilou affiche un sourire grand comme ça. « Tout est OK pour moi ! Je suis détendu, pas de stress… » Il aurait pu en avoir un peu, mercredi, il a fait une chute de VTT. « C’est bon, rien de gênant, j’ai pu me rassurer aujourd’hui à l’entraînement, je me suis senti très bien ». Assez pour imaginer ces quatre jours « au pays » (l’arrivée de demain sera tarnaise, à Cap Découverte) avec plein d’envie et de bonnes idées. Patrick Louis


Lilian Calmejane : « ça m’a fait du bien de passer du temps à la maison ».

Revue de presse Publié le 26 Mai 2020 La Dépêche du Midi Patrick Louis.

A 27 ans, le Tarnais effectue déjà sa cinquième saison au plus haut niveau. Une saison évidemment très particulière et qui sera très dense à partir du début août.

Lilian, comment allez-vous ?

Avec le beau temps revenu et la reprise du vélo sur la route, je dirais que je vis un double plaisir !

Sur quelles routes avez-vous choisi de reprendre ?

Au début, il faisait assez mauvais, plutôt vers Toulouse, Lavaur, Graulhet, Rabastens et puis très vite, j’ai pu reprendre mes routes habituelles, monter les bosses vers les Bastides, le Quercy…

Vous vous sentez comment ? Comme en décembre au moment d’une reprise normale ?

Non, pas du tout en fait. Après une saison, c’est différent, on a même besoin de faire quelques excès. Un peu d’alcool, bien manger… C’est mon point faible, je suis assez gourmand et j’ai du mal à me priver quand je sais que les échéances ne sont pas proches, ça relève d’un processus mental, je ne peux pas autant me serrer la vis à cette période-là. Ensuite, on n’y pense plus trop, on est à 200% en mode compétition et la grillade, le barbecue, tu n’en as même pas envie… C’est comme une machine qui se remet en route.

La forme ?

Plutôt correcte, pas dégueulasse… Un bon fond de jambes comme on dit. De toute façon, on a encore trois mois avant le début du Tour de France, il n’est pas question de tout mettre jusqu’à la fin juin sachant qu’il faudra ensuite être là de mi-août à mi-octobre. Il faut gonfler le moteur, faire de l’endurance et puis j’espère qu’on pourra vite reprendre les stages, se retrouver dans le cocon qui mène à la compétition, qui amène un petit plus…

La période était propice à la réflexion, où en êtes-vous de votre parcours ?

Je suis à un moment de ma carrière où j’ai pas mal d’expérience. Tout est allé très vite, je suis monté en flèche d’entrée, j’ai gagné des courses que je ne pensais même pas pouvoir gagner, je ne me suis pas ménagé depuis cinq ans et cette période est finalement arrivée au bon moment. Toute l’année j’ai pas mal de pression. Dans l’équipe, c’est un peu toujours les mêmes qui scorent, est-ce que j’ai le caractère pour assumer ce rôle ? parfois j’en doute, parfois non. L’année dernière a été difficile, je ne peux pas le cacher…

Vous avez poussé un coup de gueule pendant le confinement ?

J’aurais peut-être dû réfléchir un peu… C’était plus par rapport à mes valeurs et à celles de l’équipe où les règles sont assez claires. Quand j’ai vu, en plein confinement, des coureurs rouler dans l’arrière -pays et en être limite fiers, ça m’a énervé. C’est oublié. Si le Tour avait eu lieu en juillet ça aurait pu être un avantage pour eux mais là…

Vos rêves Italiens se sont évanouis…

Je relativise beaucoup, j’avais prévu un programme différent, j’ai dû revenir sur Paris-Nice, j’aurais préféré Tirreno. J’étais quand même à dix-huit jours de course en un mois et j’étais plutôt content de rester à la maison, ça m’a fait du bien d’y passer beaucoup de temps.

Vous êtes sous contrat jusqu’en 2021…

Oui et j’ai même une clause libératoire si ça tournait vraiment au vinaigre, si l’équipe ne pouvait disputer les plus grandes courses. Bon, je suis assez fataliste, il faut prendre conscience que ce métier offre de superbes émotions. Gagner des courses et des grandes courses c’est ce que je cherche, j’ai envie que ça dure. Le marché va être difficile avec beaucoup d’équipes en difficulté et elles chercheront à acheter beaucoup moins cher.

La suite de votre programme 2020 se dessine ?

Pas encore, mais disons que l’idéal serait de reprendre chez moi à la Route d’Occitanie, puis le Dauphiné et le Tour.
Recueilli par Patrick Louis.

« Plus peur maintenant »

Durant toute la période confinée, Lilian Calmejane a fait du home-trainer comme les copains, mais aussi dispensé des cours de gym pour les moins inspirés. Il a même pris part au Tour de Suisse virtuel, une discipline qu’il ne goûte que modérément. « J’ai plus peur maintenant que lors des deux mois passés chez moi. Sans un coup de pouce de la nature on risque de devoir apprendre à vivre avec. On est allés à Toulouse ce week-end pour choisir la robe de mariée (il officialisera son union avec Alizée en automne), il y avait du monde, ce n’est pas très rassurant… » P.L


(Interview déconfiné) Lilian Calmejane. Team Total Direct Energie

Vidéo Youtube. (Publié le 20 Mai 2020)


A quelques jours de la reprise, Lilian Calmejane : « La Grosse interview » (Par le Team Total Direct Energie)

(Publié le 29 Janvier 2020)


En immersion avec Lilian Calmejane et Total Direct Energie, Stage à Calpé. 

Jérôme Fouquet Ouest France.Photo Jérôme Fouquet Ouest France

Lilian Calmejane : « J’aime gagner très tôt dans la saison »

Article Ouest France. Photo Jérôme Fouquet. (Janvier 2020)

Après une saison faite de hauts et de bas, Lilian Calmejane (Total Direct Energie) aspire à retrouver les sommets sur les Grands Tours en 2020. En attendant, l’Albigeois prévoit de commencer fort sa saison sur les courses du sud de la France (GP La Marseillaise, Etoile de Bessèges, Tour La Provence, Tour du Haut-Var, Boucles Drôme Ardèche).

Son bilan de l’année passée

Comme à mon habitude, j’ai réussi à réaliser une bonne entrée en matière. J’ai aussi gagné (Classic de l’Ardèche et étape du Tour du Limousin), même si ce n’est pas une étape sur le Tour de France… Chaque année, je lève les bras, c’est important pour moi de conserver ce mental de gagneur.
Après, j’ai connu des moments difficiles. Je pense notamment à la Grande Boucle où je n’ai pas réussi à trouver la bonne carburation, à avoir les jambes que j’ai toujours eues sur les Grands Tours. De ce fait, cela n’a pas été la meilleure saison de ma carrière.

Sa coupure hivernale

Aujourd’hui, on s’aperçoit que le métier de coureur cycliste, c’est 365 jours par an. Même en coupure, on ne débranche jamais… On s’octroie quelques plaisirs, mais on fait attention à notre poids, à notre récupération, etc. On vit vélo au quotidien. Quand on ferme le chapitre d’une saison, on en ouvre un autre tout de suite.
J’ai choisi ce métier, je l’aime fondamentalement, toutefois c’est une réalité. Après, je suis quelqu’un d’assez speed dans la vie, donc ça me va (sourire). J’aime quand ça s’enchaîne. La coupure a été salvatrice, du coup, dès que je suis revenu de mes vacances, je suis remonté sur le vélo.

Son début de saison 2020

Mon programme de début de saison est inchangé par rapport aux autres années. Je vais commencer à La Marseillaise, puis l’Étoile de Bessèges, le Tour La Provence, le Tour du Haut-Var, les Boucles Drôme Ardèche. Ces courses correspondent à mon profil, j’ai donc envie d’y briller. Je ne me mets pas de pression de résultat, car elles ne représentent pas un objectif. Après, j’aime gagner très tôt dans la saison. Si je suis prêt et que je me sens assez fort, je serai soulagé de le faire…
Ensuite, je vais découvrir Tirreno-Adriatico, c’était une volonté de ma part. J’aime l’Italie et j’aspire à découvrir de nouvelles courses. Cela fait quatre ans maintenant que je participe à Paris-Nice. C’est une course magnifique mais elle garde toujours son schéma habituel : une étape de bordure, un chrono, une arrivée au sommet…

Son programme de Grands Tours

L’objectif clair et assumé de l’équipe, c’est le Tour de France. Je vais tâcher d’y arriver fort et frais. Les 10-12 premiers jours de course seront importants pour moi, c’est là que se trouveront les opportunités. Ensuite, cela sera plus compliqué de jouer la gagne car je suis toujours moins bien en troisième semaine.
Sur la trame de la saison, il est prévu que j’enchaîne avec le Tour d’Espagne. D’ici là, cela peut évoluer selon ma fatigue, mon Tour de France, ma saison, mais cela peut me donner des indications sur comment réagit mon corps à l’enchaînement de deux Grands Tours. Gagner sur le Tour d’Italie, même si ce n’est pas possible cette année, reste un objectif de carrière.

Son état de forme

Je suis dans l’allure, je me sens plutôt bien. Il reste deux semaines pour parfaire la condition, mais tous les voyants sont au vert. Ouest France (Janvier 2020).


Par cyclismactu Publié le 21/12/2019 par Clément LABAT-GEST

Route – Tirreno, San Remo, Liège… Le calendrier de Calmejane

Après une dernière saison en demi-teinte, Lilian Calmejane (Team Total Direct Energie) doit rebondir pour faire une saison complète en 2020. Sur son compte Facebook, l’Albigeois a dévoilé son programme jusqu’au 107e Tour de France. Le coureur de 27 ans débutera son année sur le GP de la Marseillaise (2 février). Le Français ira en Italie pour disputer Tirreno-Adriatico (11-17 mars) et Milan-San Remo (21 mars prochain). La première partie de saison de Lilian Calmejane se terminera sur Liège-Bastogne-Liège (26 avril). Après le Tour de Suisse (6-17 juin) et les Championnats de France, l’Albigeois participera à son quatrième Tour de France (27 juin au 19 juillet).

Le programme de Lilian Calmejane en 2020 :

GP La Marseillaise (2 février)
Étoile de Besseges (5-9 février)
Tour du Haut Var (20-23 février)
Faun-classic Ardèche (29 février)
Royal Bernard Drôme Classic (1er mars)
Tirreno Adriatico (11-17 mars)
Milan San Remo (21 mars)
Coppi Bartali (25-29 mars)
Tour de Turquie (12-19 avril)
Liège-Bastogne-Liège (26 avril)
Tour de Suisse (6-17 juin)
Championnat de France
Tour de France (27 juin au 19 juillet)

25-07-2019 Tour De France; Tappa 18 Embrun - Valloire; 2019, Total - Direct Energie; Calmejane, Lilian; Embrun;



2019

Albi. Lilian Calmejane parmi les siens

Revue de presse Publié le 

Beau succès ce samedi 12 octobre pour cette 3e édition des randonnées Lilian Calmejane organisée au Séquestre par son Club des supporters. Près de 250 participants dans la bonne humeur et la convivialité ont pris le départ des deux randonnées cyclistes qui parcouraient la plaine de Lagrave et les coteaux de Lasgraïsses / Rouffiac ; et pour les marcheurs le sentier des crêtes du Séquestre, avant un retour salle du Quartz où était servi par les bénévoles du club un copieux ravitaillement au bout duquel une tombola dotée et tirée par le champion fit beaucoup d’heureux. Dont les nombreux enfants des écoles de vélo Nord-Tarnaise, qui avait d’ailleurs «les yeux de Chimène» pour leur populaire champion. Suivait un repas convivial en présence de Gérard Poujade, maire du Séquestre, et bien sûr de Lilian Calmejane. Pour clôturer cette bien belle journée de l’amitié comme les aime Lilou, très disponible et qui a répondu à toutes les sollicitations, un vibrant hommage lui fut rendu pour sa saison 2019, riche en résultats pour lui, et en émotions sportives pour ses supporters. Booster par toute cette sympathie, Lilou part pour une dernière «campagne en Chine» qui mettra un terme à sa saison route 2019. Le Club des supporters remercie tous les participants ainsi que l’ensemble des bénévoles, car sans eux rien n’est possible, et vous donne rendez-vous en 2020 pour une quatrième édition !


Le Tour de France arrive lundi à Albi

Revue de presse Publié le 

J – 4. On y est presque. Quand le parcours du Tour 2019 a été dévoilé, en octobre dernier, malgré quelques fuites de bon aloi, c’est avec stupeur que les Albigeois, et plus largement les Tarnais, ont découvert que la Grande Boucle stationnerait trois jours dans le secteur. Vous me direz, le passage du Tour est une vieille habitude puisque le peloton bigarré va prendre ses aises à Albi pour la 13e fois depuis 1953. Mais en 2019, au lendemain du 14 juillet, le spectacle pyrotechnique va encore enflammer la ville avec une arrivée lundi, un jour de repos mardi et un départ mercredi.
Albi a fait carton plein, d’autant qu’après avoir fêté les 100 ans du Tour en 2013 par la grâce de Peter Sagan, c’est cette fois le centenaire du maillot jaune que l’on célèbre. Mis à part le départ à Bruxelles et l’arrivée sur les Champs-Elysées, difficile de faire mieux en matière d’exposition médiatique et sportive. Entre les 4 500 personnes de l’organisation, les milliers de spectateurs et les millions de téléspectateurs dans leur canap’, Albi va rallier tous les suffrages à son panache d’ocre et de briques.

Ils sont tous derrière Lilian Calmejane

Louis Gleyzes est intarissable. Dès qu’on lui parle de Lilian Calmejane, «Lilou» pour le Fan-Club qu’il préside, l’ancien directeur technique de Saint-Juéry Olympique (jusqu’en 2012) fait tout : les questions, les réponses et le «service après-vente». Il faut dire que notre homme a travaillé avec le coureur albigeois pendant quatre ans, deux ans en junior et deux saisons en espoir alors que Lilian Calmejane avait débuté en minime et en cadet à Albi Vélo Sport. «Je ne veux pas profiter de sa notoriété. Ne dites pas que c’est moi qui l’ai formé ou découvert, il aurait pu passer pro avec quelqu’un d’autre. Je lui ai mis le pied à l’étrier, je lui ai surtout donné les bases et accompagné pour qu’il prenne conscience de ses moyens. Mais à cette époque, on ne parlait pas de devenir professionnel, on privilégiait le plaisir.»

«Peu de gens croyaient en lui»

D’autant que les débuts de Lilian Calmejane n’ont rien eu d’un fleuve tranquille. Il avait certes des résultats, mais il ne dominait pas outrageusement son sujet. «Il avait de grosses qualités physiques, notamment en matière de puissance et de récupération, mais rien d’exceptionnel. En junior, peu de gens croyaient en lui. Il ne s’est pas révélé tout de suite, mais il a eu une excellente éducation et ses parents ont voulu qu’il aille au bout de son cursus. Il a un bagage scolaire. Par contre, on décelait chez lui une capacité à fédérer un groupe et il a surtout du caractère. On l’a vu quand il a gagné l’étape du Tour de France aux Rousses. Il avait des crampes et il a fini au mental avec les jambes tétanisées. Il sait se remettre en question. C’est lui qui a tapé à la porte de Jean-René Bernaudeau pour intégrer Vendée U, l’équipe réserve d’Europcar. C’était le bon choix».

À Cagnac et Castelnau-de-Levis

Depuis qu’il a cessé son sacerdoce de formateur, Louis Gleyzes est devenu le premier supporter de Lilian Calmejane. «Il a grandi, il a quitté le nid. Je n’ai pas de relation privilégiée, mais on a créé une certaine estime. Pour le reste, je me garderai bien de lui donner des conseils. J’ai beau avoir les diplômes de la FFC, c’est plutôt lui qui m’en donnerait malgré mes 74 ans.»
Louis Gleyzes croit mordicus à une victoire d’étape de son poulain en 2019. «C’est un coureur qui ose, il n’a pas peur de péter. Il a placé une cacahuète avant l’arrivée à Nancy, mais j’ai pris ça pour un déblocage. Il n’a pas les mêmes jambes qu’il y a deux ans, mais à un moment ou à un autre, il sera bien. Je suis sûr qu’il en claquera une avant Paris, peut-être pas à Albi, mais ça va passer.»
Lundi, avec une centaine de membres du Fan-Club et quelques pots de Ripolin, Louis Gleyzes prendra place à Cagnac pour encourager l’enfant du pays. Mercredi, rendez-vous est pris pour la deuxième couche, à hauteur de Castelnau-de-Lévis.

Un Fan-Club très actif

Louis Gleyzes a créé le Fan-Club de Lilian Calmejane quand le coureur albigeois est passé pro en 2016. Il compte une centaine de membres et quelque 300 inconditionnels sur la page Facebook. L’association vit de ses propres subsides grâce à l’organisation d’un vide-greniers et à la Calmejane, une randonnée cyclotouriste qui va connaître sa 3e édition le 12 octobre prochain. Lilian Calmejane est présent à cette occasion et revient régulièrement partager des entraînements en commun avec les jeunes des écoles de cyclisme d’Albi et Saint-Juéry. Enfin, le Fan-Club est régulièrement présent sur les épreuves françaises, sur quelques étapes du Tour de France bien sûr, mais aussi sur le Tour de Provence ou le récent championnat de France élite en Loire-Atlantique.



Départ Rando Cyclo La Calmejane. Le 20 Octobre 2018



Mémoire (Biographie)

16508185_1230136267074412_2262157916558476560_n

Photos, Récits, Textes : Saint-Juéry Olympique FFC, Albi Vélo Sport, Images et photos du Net. Les Revues de presse. La Dépêche du Midi.

Liens :
https://cosl-calmejane.wixsite.com/monsite/l-association
https://www.facebook.com/groups/1414555185339067/
https://www.facebook.com/LCalmej/
https://albivelosport.com/
http://www.saintjuery-cyclisme.com/news.php?lng=fr

16708478_1230129580408414_969725612807646451_n

Lilian Calmejane, né le 6 décembre 1992 à Albi, est un coureur cycliste français, membre de l’équipe Direct Énergie.

Débuts de carrière et révélation :

Qui suis-je ? Lilian Calmejane. En 2008  Secteur Étudiant  Poste occupé Lycéen
Localité Albi, Tarn, France

Introduction Je suis Lilian Calmejane un mordu de cyclisme ( cyclocross, route et vtt)
Centres d’intérêt Le cyclisme. La vie de tous les jours
Films préférés Kill bill volume 1 et 2 La saga Harry Potter
Goûts musicaux : Gouts musicaux trés variés en fonction de mon humeur et de mes envies!
Livres préférés Mateo Falcone (Prosper Mérimé) Harry Potter

Palmarès :

Minimes 2:

-5eme au trophée départemental du Tarn
-11eme au championnat MPY
-8emedu trophée MPY
-2eme a Villeuneuve Tolosane
-3eme ALBI CVJ
-4eme a St juery
-5eme a Rodez
-9eme a Belcastel (test)
-4eme des championnats du Tarn (st salvy)
-1er a 4 cyclocross en CVJ
-1er au cyclocross de CASTRES
-2eme en Ufolep a Mazamet (VTT)
-50eme du ROC D’AZUR (VTT)

Cadet 1 :

-36eme du général du TTC
-6eme à Boulogne sur gesses
-10eme à Decazville
-7eme à St Jean de Mirabel
-4eme à carbone(cyclocross)
-13eme/44(championnat régional cyclocross)
-7eme a Mauzac (cyclocross)

Cadet 2 :

-3eme au général du trophée MPY cyclocross
-3 podiums (cyclocross)
-De nombreuses 4eme position
-74eme au Cap d’Agde avec un départ dans l’avant dernière lignes
-4eme au championnat MPY de cyclocross

16729171_1230136757074363_1176760670913913589_n

Lilian CALMEJANE (2010 St. Juery Olympique)
L’aboutissement du partenariat Juniors AVS / SJO C.

Lilian Calmejane aura 18 ans en décembre. Il habite Le Séquestre. Poursuit ses études à Rodez pour devenir cadre commercial. Il a un frère artiste (théâtre) Ces parents Chantal et Pascal sont très impliqués dans la vie sportive de Lilian et ils le mettent dans les meilleures conditions de réussite tout en préservant le plus important : ses études.
Lilian a débuté en minime a Albi V. S. il est venu en juniors au SJO C grâce a la convention qui unie les 2 clubs pour cette catégorie. C’est l’exemple qui concrétise la réussite de ce partenariat car il est le premier coureur formé à Albi venu au SJO C pour progresser et revenir grâce a cette progression et bien sur ses qualités a Albi VS pour sa première licence en Division Nationale en 2011.
Coureur « tout terrain » puisque l’hiver dans les sous bois, c’est un des meilleurs « sangliers » (surnom actuel que l’on donne au cyclo crossmen) du comité régional. Sur la route, l’été, c’est un attaquant né, grand animateur, généreux dans l’effort. Il roule et surtout il grimpe. Sa saison a été complète, brillant tant en cyclo cross que sur les courses route, et il est (surement) le seul coureur régional a avoir participé aux 2 championnats de France (cyclo cross et route) ainsi qu’ a être monté sur tout les podiums régionaux (cyclo cross, route, contre la montre, Trophées) Il a été également un précieux élément sur les manches nationales cyclo cross et route juniors avec la sélection régionale. Voici les principales lignes de son palmarès 2010 :
• Cyclo cross : Vainqueur Trophée régional, vice Champion régional,, 3eme du championnat interrégional, 6 victoires.
• Route : 2eme du Trophée régional, 3eme du Championnat régional route, 3eme du championnat régional de contre la montre. 2 fois 1er junior et de nombreuses places dans les 5 premiers.
La marge de progression de Lilian est grande, et au SJO C comme a AVS personne ne doute de la réussite de ce « guerrier » à l’étage supérieur. Un étage supérieur où 2011 devrait voir le partenariat entre Albi et le SJO C s’étoffer et prendre plus d’importance; mais cela est un sujet sur lequel nous reviendrons. Bonne route à Lilian que le SJO C est fier d’avoir accueilli en juniors. Louis Gleyzes Le 09/11/2010

16729560_1230135093741196_564353124445031577_n

16602978_1230135880407784_4638705774524682429_n

JUNIORS (St.Juery Olympique 81)
Lilian CALMEJANE :

Cyclo-cross :
vainqueur du trophée régional
6 victoires [ Castres, Calmont, Adé, St Gaudens, Tarbes et Mosnes]
2 x 2eme [Montauban et Sérénac]
3eme du Championnat interrégional à Oradour S/Vayres
Sélectionné pour le championnat de France juniors par MPY

Route : 27 courses dans les 20 premiers
2 x 1er junior [ Trebes et Revel-Montastruc]
2eme du Trophée régional
2eme à Trèbes
3eme du championnat MPY route Juniors
3eme du championnat MPY de CLM individuel juniors
3 x 5eme [Montcuq, 3e étape Tour Pays Olliergues, St Alban]
2 x 7eme [1e étape Fleche Ardechoise, Belmont]
2 x 9eme [2e étape Tour Bizkaiko, Revel-Montastruc]
Sélectionné pour le championnat de France juniors à Brécey (Normandie) par MPY
Sélectionné avec MPY sur toutes les manches Challenge national juniors (cyclo cross et route]

16708251_1230133553741350_2549807988962181646_n

ALBI VELO SPORT et SAINT JUERY OLYMPIQUE UNIS POUR LA GAGNE!

1 Juin 2011 , Rédigé par gsoalbi
Tour des 3 vallées en Lavedan (sous maillot de l’Occitane pour l’occasion) a permis une nouvelle fois de mettre en valeur nos jeunes coureurs, par la victoire de Lilian CALMEJANE. L’équipe était constituée de Lilian Calmejane et Stéphane Mathieu pour Albi Vélo sport, et de Corentin Alaux, Romain Campistrous, Jérémy Loubeau et Gaël Vargas pour Saint Juéry Olympique.
Lilian remporte le contre-la-montre de la première étape, 11 km en montée à Cauterets, prenant bien sûr le maillot jaune de leader. Il restait 2 étapes avec des arrivées au sommet, et c’est là que la machine infernale occitane s’est mise en route ! En effet, les poursuivants au général n’étant qu’à une vingtaine de secondes, toute l’équipe sans exception a verrouillé la course afin d’amener son leader en tête au pied de la dernière ascension. Lilian le boss ne pouvait décevoir ses copains, assuma la finition en remportant l’épreuve au classement général. Quant à l’entente Albi/Saint-Juéry, première au classement par équipes, largement mérité !
L’important réside dans le fait que Lilian Calmejane, dans les réseaux sociaux de communication, n’arrête pas de remercier ses copains, c’est un signe de grande amitié qui les lie, cinq sur six d’entre eux sont issus des écoles de cyclisme Albi et Saint-Juéry. Hommage à elles en cette occasion.
Ces jeunes gens ont compris que gagner seul est trop difficile, que la victoire passe impérativement par un état d’esprit collectif. Le cyclisme de compétition est un sport individuel pratiqué en équipe. Mais surtout, la victoire obtenue en groupe est peut-être plus jouissive que celle individuelle, car l’amitié et le partage sont des valeurs primaires essentielles.
16711865_1230133223741383_6653672217714905954_n

DN1 : Lilian Calmejane rejoint le Vendée U
Cyclisme – le 01/10/2013 

Benoît Genauzeau, le directeur sportif du Vendée U, a profité des championnats de France à Albi pour faire ses emplettes. Lilian Calmejane a ainsi donné son accord au staff vendéen, en rejoignant David Rivière, premier à avoir rejoint le club essartais, l’Albigeois est la seconde recrue pour 2014.
Il aura 21 ans le 6 décembre prochain et pratique le vélo depuis huit saisons. Licencié à Albi et membre de l’Occitane de Cyclisme dans le Midi-Pyrénées, une structure évoluant en DN 2, ce puissant gaillard d’1,83 m pour 67 kg n’avait pas caché ses intentions de rejoindre une DN 1 dans le but d’arriver au plus haut niveau d’ici deux ans. « Il était en pourparler avec Aix-en-Provence, Nantes mais j’étais persuadé qu’il signerait à Vendée U. C’est un club formateur, je pense qu’il a fait le bon choix », explique Gilles Bou, le président d’Albi, persuadé qu’il disposera en Vendée de tous les atouts pour réussir. Lilou, c’est son surnom, vient de décrocher une licence de commerce et souhaite se consacrer uniquement au vélo. Routier-sprinter mais aussi excellent dans l’effort solitaire, il a pourtant raté son championnat de France, disputé sur ses terres. « Il s’est mis trop de pression mais c’est un sacré rouleur. Il a d’ailleurs deux victoires cette année dans des contre la montre » , ajoute son président, mentionnant également des succès au Trophée des Châteaux aux Milandes, au Grand Prix de La Seyne-sur-Mer et de nombreuses places d’honneur. Adepte des conditions extrêmes (pluie et froid ou grosse canicule), Lilian Calmejane s’adonne aussi au cyclo-cross. D’ailleurs, il vient de couper sa saison routière pour préparer celle des sous-bois. Champion régional de Midi-Pyrénées, il a terminé 6e du challenge national au début de l’année et envisage de progresser encore dans ce domaine.

16729429_1230136683741037_3228183206677271391_n16711805_1230134173741288_7672396081987836156_n

Publié le 30/09/2015 
SJO : Lilian Calmejane cycliste pro en 2016

Le Séquestrois Lilian Calmejane vient de signer à 23 ans son premier contrat professionnel. Il portera pour deux ans les couleurs de la nouvelle équipe Direct-Energie managée par Jean René Bernaudeau. Direct-Energie, entreprise française, fournisseur de gaz et d’électricité, succèdera en 2016 au Team Europcar. Lilian ce guerrier dans l’âme, rouleur, grimpeur, doté d’un potentiel et d’un mental hors-norme et promis à un bel avenir côtoiera des coureurs au renom mondial tels Thomas Voeckler, Sylvain Chavanel ou encore Bryan Coquard. Lilian après des débuts en minime et cadets à Albi VS intègre par partenariat la structure juniors du SJO Cyclisme (Saint-Juéry) pour courir et progresser sur les épreuves nationales et internationales de la catégorie. C’est sous les couleurs saint-juériennes qu’il remportera sa première victoire. En espoirs il intègre l’Occitane C F. Trois saisons prépondérantes dans sa progression qui chaque année est régulière et importante. En 2014 remarqué et recruté par Vendée U la réserve amateur du Team Pro Europcar il s’ impose tout de suite comme un élément essentiel de cette structure au point cette saison d’être actuellement n°1 français chez les amateurs et victorieux à 9 reprises sur des épreuves prestigieuses comme le triptyque belge des Trois Châteaux avec les pros série 2.2 et la 1re manche de coupe de France de DN 1. Cyclo-crossmen confirmé, animateur du dernier championnat de France, il est là aussi sur le plan national l’un des meilleurs de la discipline. Fier de l’avoir accueilli en juniors, le SJO Cyclisme lui souhaite de réussir sa carrière professionnelle comme il a réussi sa carrière amateur.
Vous pourrez encourager Lilian Calmejane ainsi que nos jeunes coureurs pour qui il doit être l’exemple à suivre lors de la 1re manche de la Coupe de France de cyclo-cross 2016 qui se déroulera le 11 octobre sur la base de loisirs de Pratgraussals à Albi.

16508992_1230136867074352_263068493909747651_n

Lilian Calmejane Alias « LILOU » L’équipe 2016.
Lilian Calmejane, voyageur d’avenir

L’accent du Sud-Ouest ne trompe pas : Lilian Calmejane est fier de ses racines. Originaire du Tarn, bon vivant, gastronome, voilà un garçon aussi chaleureux dans la vie que prometteur sur le vélo. Après deux saisons sous le maillot du Vendée U, Lilian rejoint le groupe professionnel Direct Energie pour la saison 2016. Il reste sur une saison 2015 convaincante, avec notamment une victoire sur le Triptyque des Monts et Châteaux, mais sa priorité pour cette année, c’est surtout de s’épanouir au sein de l’équipe, et trouver sa place au service des leaders. D’ailleurs – comme beaucoup de ses camarades – s’il est venu au vélo, c’est notamment par admiration pour Thomas Voeckler. Mais Calmejane précise : « Enfin je dis ça, croyez pas que c’est pour faire le fayot ! ».
2016 sera une année de découverte, pour ce jeune coureur qui rêve de parcourir le monde sur son vélo et apprécie de courir dans des conditions extrêmes. Il garde en tête une victoire au sommet d’un col sous la neige lors de la Ronde de l’Isard d’Ariège en 2014. Cette année il voyagera beaucoup, et c’est tant mieux : ne dit-on pas que les voyages forment la jeunesse ?

16684372_1230132763741429_8126962681008980630_n16730648_1230134437074595_4572785243896962596_n

Publié le 10/05/2016 
Lilian Calmejane parmi les siens

Aucun des jeunes sociétaires du SJO n’aurait voulu manquer cela : la visite à son club de cœur, et auprès duquel il a repris sa licence, de Lilian Calmejane. Aujourd’hui âgé de 23 ans, Lilian vient de faire des débuts fulgurants dans sa carrière professionnelle. Il a pris soin, auparavant, de devenir titulaire d’un BTS pour pouvoir retomber sur ses pattes, la fin de carrière venue. Stéphane Bontemps, le dévoué président du club, prend les enfants à témoin, Lilian à ses côtés. «Est-ce que vous savez qu’avant la catégorie juniors, Lilian n’a gagné aucune course?», l’intéressé acquiesce. Le président poursuit, en présence des jeunes de l’école de cyclisme et de certains parents : «Nous sommes là pour vous conduire à maturité sportive lorsque vous serez devenus adultes, pas pour vous pousser vers une gloire éphémère et trompeuse au risque de jouer avec votre santé». Le grand Lilian, 1m84, est affûté, lui dont le talent éclate aujourd’hui à travers un tonitruant début de saison. Jeune, il a surtout été licencié à Albi vélo sport, mais il a été marqué à jamais par son passage au SJO en catégorie junior, sous la houlette de Louis Gleyzes. «J’ai passé ici un an avec pas mal d’amis comme Damien Capus et Jérémie Loubeau. Louis Gleyzes a été mon premier entraineur. Pour ma première année pro, en reprenant ma licence ici, j’ai voulu lui rendre ce qu’il m’a donné». Après cette année junior, Lilian est parti à l’Occitane cyclisme (regroupement de clubs de la région, dont le SJO fait partie), puis ce tremplin lui a permis d’intégrer Vendée U de Jean-René Bernaudeau, et il vient de signer pour 2 saisons à Direct Energie, qui succède à Europcar. Chez Vendée U, il a gagné une étape de la ronde de l’Isard, une du tour de Bretagne, le le tryptique Monts et Châteaux en Belgique. Cette année? «J’ai fait pas mal de courses dans le sud. Je finis 3è du tour international la Provence gagné par mon leader Voeckler. J’ai fait quelques échappées dans Paris-Nice et remporté le maillot jeune du tour Med. Ce mois ci programme coupe de France incluant le Dauphiné Libéré, puis la route du Sud et un grand tour Vuelta ou. tour de France!». Que d’émotions pour Louis Gleyzes et tout le SJO.

17457358_1273051776116194_4313205078097467340_n16729463_1230135463741159_2899709801068423722_n



Lilian Calmejane vu par Wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lilian_Calmejane

Lilian Calmejane, né le 6 décembre 1992 à Albi, est un coureur cycliste français, membre de l’équipe Direct Énergie.

En 2010, il court pour le Saint-Juéry Olympique, avant d’entrer en 2011 à l’Occitane CF.
En 2012, il termine 3e du Grand Prix de Cazes-Mondenard.
L’année suivante, il remporte le contre-la-montre individuel de la 2e étape du Week-end béarnais, la 1re étape du Tour du bassin d’Arcachon, le Grand Prix de la Seyne-sur-Mer, le Trophée des châteaux aux Milandes et termine 2e du Tour du bassin d’Arcachon, 2e du Grand Prix de la Tomate, 3e du Prix de la Ville du Mont Pujols et 3e du Grand Prix de Gamaches.
Il évolue depuis 2014 dans le club de DN1 du Vendée U, réserve de l’équipe professionnelle Europcar. Il a, avec cette formation, eu l’occasion de disputer plusieurs épreuves de l’UCI Europe Tour. Il s’est ainsi distingué en remportant la 2e étape de la Ronde de l’Isard d’Ariège ainsi que la 3eb étape, un contre-la-montre par équipes, de cette même épreuve, terminant 4e du classement général final. Il a également signé plusieurs top 10 sur les épreuves UCI au cours de la saison. Il prend notamment la 6e place sur la 5e étape du Tour de Normandie, la 8e place lors de la 2e étape du Tour Alsace, ou encore la 8e place sur la 1re étape du Tour de l’Ain, sous les couleurs de l’équipe de France. Notons également une 11e place au classement général du Circuit des Ardennes international, et une 12e place sur le championnat de France sur route espoirs1. Il remporte les contre-la-montre par équipes de la 3e étape du Tour d’Eure-et-Loir, de la 1re étape du Tour
Nivernais Morvan et de la 2e étape du Grand Prix cycliste de Machecoul, mais également la première place de Jard-Les Herbiers et du Chrono des Achards. Enfin, il termine 2e du Tour Nivernais Morvan et 3e du Grand Prix cycliste de Machecoul.

16649483_1230136593741046_3200176233051293324_n

En 2015, il remporte le Grand Prix du Pays d’Aix, le Grand Prix Souvenir Jean-Masse et La Suisse Vendéenne. Il participe en avril au Triptyque des Monts et Châteaux où il remporte la 2e étape s’achevant au mont de l’Enclus et le classement général à l’issue de la 4e étape, il déclare à cette occasion « Je fête aujourd’hui la plus belle victoire de ma carrière2 ». Fin avril, il termine vainqueur de la 3e étape du Tour de Bretagne, 3e de la 2e étape et 4e de la 5e étape.
Passage chez les professionnels
Le 15 septembre 2015, il est annoncé que Lilian Calmejane et ses coéquipiers Romain Cardis, Jérémy Cornu et Fabien Grellier, deviennent professionnels dans l’équipe Direct Énergie, anciennement nommée Europcar. Il débute sous ses nouvelles couleurs sur le GP la Marseillaise (18e, au service de Ryan Anderson, cinquième) avant de participer à La Méditerranéenne, course par étapes qu’il termine 8e au classement général et dont il remporte le classement des jeunes. Sur le Tour du Haut-Var, il arrive avec le groupe de tête lors de la deuxième étape où il épaule Angelo Tulik (6e) et prend, lui, la 15e position, la 18e au classement général et la deuxième au classement des jeunes, derrière Petr Vakoc. Il se met de nouveau en évidence sur le Tour La Provence, troisième de la première étape et du classement général, il prend une nouvelle fois la deuxième place au classement des jeunes, Petr Vakoc le devançant. De nombreuses fois à l’attaque sur la Drôme Classic, il la termine à la 10e place. Ces bonnes performances lui valent d’être retenu pour disputer Paris-Nice, sa première compétition World Tour, conclue à la 24e position.
Retenu sur le Critérium International, il se montre à nouveau, s’échappant sur la première étape en compagnie de Jérémy Leveau et Pierre Latour. Il y décroche une place d’honneur au classement général, terminant quinzième. Après une 8e place sur le Tour du Finistère, il s’octroie une nouvelle quinzième place sur une course par étapes, le Tour de Yorkshire.
2019 l’équipe change de Nom :
En avril 2019, le fournisseur d’électricité et de gaz Direct Energie (racheté par le groupe Total en 2018) change sa marque en Total Direct Energie, et la formation annonce par conséquent son changement de dénomination. Dans la foulée, elle fait partie des équipes qui postulent à la catégorie World Tour pour les saisons 2020 à 2022. Le 11 avril, l’équipe est officiellement renommée Team Total Direct Énergie et dispute sa première course sous cette appellation lors de Paris-Roubaix.

16508635_1230136953741010_8351323545915549612_n16603023_1230127720408600_2003811438113498715_n

Palmarès sur route
• 2012
o 3e du Grand Prix de Cazes-Mondenard
• 2013
o 2e étape du Week-end béarnais (contre-la-montre)
o 1re étape du Tour du bassin d’Arcachon
o Grand Prix de la Seyne-sur-Mer
o Trophée des châteaux aux Milandes
o 2e du Tour du bassin d’Arcachon
o 2e du Grand Prix de la Tomate
o 3e du Prix de la Ville du Mont Pujols
o 3e du Grand Prix de Gamaches
Lilian Calmejane, vainqueur de la 2e étape du Triptyque des Monts et Châteaux 2015.
• 2014
o 2e et 3eb (contre-la-montre par équipes) étapes de la Ronde de l’Isard d’Ariège
o 3e étape du Tour d’Eure-et-Loir (contre-la-montre par équipes)
o 1re étape du Tour Nivernais Morvan (contre-la-montre par équipes)
o Jard-Les Herbiers
o 2e étape du Grand Prix cycliste de Machecoul (contre-la-montre par équipes)
o Chrono des Achards
o 2e du Tour Nivernais Morvan
o 3e du Grand Prix cycliste de Machecoul
Les différents vainqueurs du Triptyque des Monts et Châteaux 2015 : Nicolas Vereecken (classement de la montagne et des rushs), Sjoerd Bax (classement des jeunes), Lilian Calmejane (classement général) et Owain Doull (classement par points).
• 2015
o Grand Prix du Pays d’Aix
o Grand Prix Souvenir Jean-Masse
o La Suisse Vendéenne
o Triptyque des Monts et Châteaux :
Classement général
2e étape
o 3e étape du Tour de Bretagne
o 2e (contre-la-montre par équipes) et 3e étapes du Tour Nivernais Morvan
o 2e étape du Tour de Seine-Maritime (contre-la-montre par équipes)
o 2e de La Commentryenne
o 2e du Tour de Seine-Maritime
UCI Europe Tour  487e 201e
Distinction Vainqueur du classement ACCDN-ROCC Tour 2015.
2016
4e étape du Tour d’Espagne
3e du Tour La Provence
2017
Étoile de Bessèges : Classement général
3e étape
Semaine internationale Coppi et Bartali : Classement général
4e étape
Circuit de la Sarthe : Classement général
4e étape
8e étape du Tour de France
3e du Grand Prix d’ouverture La Marseillaise
Palmarès en cyclo-cross
Champion d’Occitanie
2018
Drôme Classic
Paris Camembert
3e du Grand Prix d’ouverture La Marseillaise
3e de la Classic Sud Ardèche
2019
Classic de l’Ardèche
1re étape du Tour du Limousin-Nouvelle Aquitaine
2e du Tour du Limousin-Nouvelle Aquitaine

Résultats sur les grands tours :

Tour de France 3 participations
2017 : 35e, vainqueur de la 8e étape
2018 : 30e
2019 : 106ème
Tour d’Espagne
2016 : 70e, vainqueur de la 4e étape

16711497_1230128677075171_5137366647034679855_n

Palmarès en Cyclo-cross :

2016-2017
Champion de Midi-Pyrénées de cyclo-cross
2017-2018
Champion d’Occitanie de cyclo-cross
2018-2019
Championnat de la Vienne de cyclo-cross
Cyclo-cross d’Albi